lundi 10 novembre 2008

J'ai dû modifier mes horaires de travail pour pouvoir aller à la permanence parlementaire de Daniel Vaillant jeudi dernier : j'avais reçu quelques jours avant une lettre signée de lui dans laquelle il m'invitait à y passer entre telle et telle heure. C'était compliqué de m'organiser mais j'étais bien contente que monsieur le Maire se donne la peine de me recevoir, car j'ai beaucoup de choses à lui dire !

En arrivant là-bas, je me suis aperçue que le monsieur qui reçoit les gens n'est en fait pas Daniel Vaillant mais un assistant parlementaire... Mais je n'ai pas eu le temps d'être déçue car au moment où je m'asseyais pour patienter avec d'autres gens, le téléphone a sonné. J'ai tout de suite compris que la conversation me concernait : "Ah, Julie Lacoste, oui, on est au courant !... Mais qu'est-ce qui se passe ?... Lundi on a reçu au moins 200 mails à son sujet !... Sans compter toutes les lettres qui sont arrivées par la Poste !…Mais elle est où en ce moment ? Il faudrait signaler son cas... Ah, elle a déjà rencontré Vaillant... Mais alors qu'est ce qu'on peut faire ?..." C'était très drôle d'entendre parler de moi sans que personne ne sache que j'étais présente !

Puis il a raccroché et il a reçu les deux personnes qui étaient là avant moi. Rapidement ça a été mon tour. Je me suis levée et je me suis présentée : « Bonjour, je suis Julie Lacoste ». Je l'ai senti complètement dérouté... Il ne savait pas quoi me dire... Ni par quoi commencer... Il a ressorti mon vieux dossier et il m'a montré toutes les lettres qu'ils ont reçues ces derniers jours. Il m'a proposé d'en lire quelques unes et m'a demandé s'il pouvait regarder le blog. Je lui ai dit bien sûr, je lui expliqué que c'était public et que si j'ai décidé de le faire, c'est aussi pour informer les gens comme lui de la situation des gens comme moi... Je lui ai montré comment le lire. Je lui ai notamment fait voir le passage où je raconte que j'ai rencontré par hasard M. Vaillant, qui m'avait promis de me rappeler. Et je n'ai pas manqué de lui dire qu'il ne l'avait jamais fait.

A un moment il m'a demandé : "Mais pourquoi on ne vous a pas donné de logement ?" J'ai été tellement stupéfaite de sa question que je lui ai demandé de répéter. Il m'a reposé la même question. Je lui ai alors demandé s'il parlait des logements privés ou sociaux. Il parlait bien des logements sociaux. Alors je lui ai répondu que c'était précisément pour poser cette question que j'étais là !

Quand je lui ai raconté que je n'avais toujours pas de nouvelle de mon dossier DALO, il m'a répondu que c'était très important d'avoir cette pièce dans le dossier et que je devais aller à la CAF me renseigner. Je lui ai répondu que je pensais que la CAF était juste intermédiaire, on y dépose les dossiers et ils font suivre. Je crois que c'est à ce moment là qu'il m'a sorti : "Mais Julie, il faut se bouger !... " Je dois dire que n'ai pas très bien pris sa remarque. Je lui ai répondu un peu sèchement que je ne faisais que ça, bouger, bouger, bouger, que je me bouge tout le temps, que je n'arrête pas de bouger, et que c'est justement pour ça que j'étais devant lui, parce que je suis fatiguée de bouger : j'ai besoin d'un logement pour enfin pouvoir me poser, m'occuper de mes enfants et préparer mon concours.

Il m'a répondu qu'il ne fallait pas s'énerver, qu'on était là pour discuter... Finalement voici ce qu'il m'a dit qu'il allait faire : il va de nouveau signaler notre situation à l'adjoint chargé au logement, à la préfecture et à la mairie de Paris. Il va appeler mon assistant social. Une commission d'attribution aux logements devrait avoir lieu dans les semaines qui suivent, car cela fait longtemps qu'il n'y en a pas eu. Ils feront tout pour que mon dossier passe en commission et si je ne suis pas prise à la prochaine, mon dossier sera présenté à chaque commission jusqu'à obtention. Et vu ma situation, on peut être assez optimiste pour que j'obtienne un logement "d'ici janvier ou février"...

De mon côté, je dois de nouveau remplir un dossier à déposer à la mairie au plus tard la semaine prochaine avec tous les documents nécessaires. Un dossier que j'ai déjà rempli avec mon assistant social début septembre...

Je l'ai quand même trouvé assez sympathique, même s'il avait l'air un peu déconnecté des réalités... On m'a dit de lui qu'il était humain, raisonné, efficace... Il avait l'air complètement dépassé par l'ampleur du soutien qui est en train de se former autour de nous grâce aux lecteurs et aux lectrices du blog. En partant, il m'a dit que lorsque je serai sortie de la pièce ou que j'aurais seulement tourné le dos, ils auraient déjà reçu des dizaines de nouveaux messages, et que ça allait certainement continuer... Je lui ai dit qu'en effet, le blog est très lu en ce moment, et que ça allait sûrement faire un peu de bruit... Alors il a ajouté : « Oui, si ça se trouve, vous allez être contactée par la presse... » Je lui ai répondu en souriant : « Ah oui, ça serait bien si ça pouvait faire avancer les choses !… »

Je remercie infiniment Marion de son initiative, ainsi que toutes les personnes qui ont envoyé un courrier à la permanence de M. Vaillant : j'ai vu de mes propres yeux leur messagerie envahie par vos courriers ! Et une pile impressionnante de lettres dans mon dossier ! J'ai bon espoir que les choses changent, et si c'est le cas, ce sera grâce à vous !

103 commentaires:

bicounette87 a dit…

Chère Julie

Franchement , quand j'ai lu l ampleur des mails et des lettres ça m'a fait chaud au coeur.
Je fais partie des mails expédiés, et j'étais sûre qu'il y en aurait plein d autres. Mais "plein d'autres", et vos chiffres, ça fait chaud au coeur, même si le but n'est pas atteint, à savoir un appartement.
Et la scène où on parle de cela devant vous, sans savoir que vous êtes là , un petit chef d oeuvre.
Allons, sans nul doute ça va aboutir.
On est de tout coeur avec vous , et vos fils

vero a dit…

Quelques mots pour vous dire que j'espère de tout coeur que vous trouverez très vite un logement.
Je suis trop loin de vous pour pouvoir vous aider autrement que par ces quelques mots.
Bon courage.
Véro

Line a dit…

Ca fait du bien de voir que concrètement un tel élan peut faire bouger les choses... J'espère que cela finira par aboutir, pour vous... et pour tous ceux qui se trouvent dans le même cas...

plume a dit…

J en etais sur!!!! Que ca allait les faire bouger, ben oui ils sont envahie par les mails et le courrirs alors forcement ca derange leur train train, et ils vont enfin se bouger. J ai envoye un mail, mais des demain je poste un courrier, et je demande a deux ou trois copines de faire pareils. Tant que tu n aura pas de logement, il va falloir que l on continue notre ation, puisque ca a l air de faire son petit effet
Ma tite Julie, tiens le coup, je pense que tu n en a plus pour tres longtemps dans ta galère. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais que nous sommes la, et c est pas maintenant que l on va laisser tomber crois moi.

Bisous a toi et a tes enfants

anne a dit…

Heureuse de lire ça et consternée en meme temps...s' il faut ça, des mails et des mails pour faire se réveiller les gens, on va les réveiller, pour ta situation et celles de tout un tas de gens, toit ou pas toit...
Courage Julie, et bravo!

Aline a dit…

On continue avec les mails et les courriers!

Silvana a dit…

Heureuse de voir que le soutien est "dérangeant", et que cela peux porter ses fruits. Il faudra maintenant compter sur la solidarité via internet, et s'assurer de garder la pression sur ceux qui ne bougent pas.
On y croit très fort et tenez nous au courant, que l'on continue de les harceler et montrer que non seulement vous bougez, mais que les autres aussi bougent avec vous !Grosses bises à vous et à vos fils.

Moi_Mem a dit…

Bonsoir
Contente de voir que "ça bouge" pour vous et vos enfants.
Bonne chance! C'est pour bientot maintenant

kikizita a dit…

Ah ah, ça devait être chouette ce moment, se sentir soutenue comme ça. Enfin, si ils trouvent un logement en janvier-février c'est gonflé quand même, ça fait un paquet de nuit à dormir dehors, de ci, de là ou en foyer.
Bravo, bravo, courage pour la suite !

silo a dit…

très heureuse de voir que les mails massifs et les courriers font leur oeuvre.
Mais ça reste long....on aimerait tellement que ça aille vite, que tu puisses te reposer et vivre "normalement".
j'ai encore quelques lettres à faire suivre et qui finiront d'engorger les messageries!

du courage pour tenir bon encore!

co de contes a dit…

alors on continue..on va faire bouger les choses..si au moins nos blogs servent à ça...finalement pas qu'un loisir de "dadame"..je t'envoie plein de courage....

Lodji a dit…

Les blogs sont de jolies vitrines parfois même un peu trop lisses mais si ces mêmes blogs peuvent faire bouger les choses, les mentalités et remuer un peu ces administrations poussiéreuses, assises sur leur petit confort, et bien c'est énorme et génial :)
Bon courage à vous.

NsD a dit…

allez on croise les doigts pour que ça aille vite maintenant, c'est honteux quand même toute cette histoire et celle de tous ceux dans ton cas. Finalement on ne peut compter que sur soi dans cette société !

Et-fée-mère a dit…

Je n'ai pas écrit ici mais bien là-bas et s'il faut encore le faire...pour toi ou pour un autre;)

andrée a dit…

Contente de lire ce billet mais aussi très en colère, quelle méconnaissance des réalités, il a sûrement été très aimable ce monsieur mais bon sang quelle candeur dans certaines de ses réponses, ça me rappelle très fort mes démarches pour faire garder ma fille alors que je cherchais du travail...
J'espère très fort que nos quelques petits mots feront bouger les choses et appuieront tes démarches
Je renouvelle la suggestion faite lors de l'un de mes premiers commentaires laissés ici, il faut contacter les médias, pour donner encore plus d'écho et de poids à tes démarches mais aussi pour dire et redire combien les élus, les travailleurs sociaux et les employés de l'administration ne mesurent pas toujours ce qui dépend de leur travail...
bon courage Julie

Anonyme a dit…

Franchement Julie, si tu ne craques pas, je ne vais pas le faire non plus, mais il y a, dans les réflexions de ton interlocuteur, des choses qui hérissent le poil. Je croise les doigts et tout ce que je peux croiser pour que tu obtiennes enfin et rapidement satisfaction.
J'ai honte de la façon dont tu es traitée, dont beaucoup de gens, toutes origines confondues, sont traités. Courage Julie, j'aimerais bien que la presse mette le nez dans ton histoire...
Roxy

Noémie a dit…

C'est vraiment révoltant ce qui t'arrive...mais c'est tellement beau la réaction et les messages de soutien des gens !!! Je suis dégoûtée et en même temps j'ai le coeur un peu réchauffé...J'espère que tu prendras pas mal ce que je dis là, et j'espère aussi vraiment que tu trouveras un logement !!! Bisous et bon courage !

valfran a dit…

on croise les doigts pour la suite, courage

ms a dit…

Heureuse pour vous que cela bouge un peu et de voir que les blogs peuvent servir aussi à ca, à mobiliser. Sidérée aussi par l'immobilisme de ces gens. J'espère de tout coeur que la solution est proche.

Anonyme a dit…

Je fais partie, moi aussi, des + de 200 mails envoyés par les internautes et je suis contente de voir que ça commence à bouger , pour vous !
Je reste quand même sidérée par le délai d'attente ! Janvier ou février ? ça fait encore combien de nuits passées dehors ou " à gauche et à droite " ?
J'aurais vraiment aimé que vos enfants soient " chez eux" pour Noël...
Comme toutes les autres, j'ai bien l'intention de ne pas lâcher prise : pour vous et tous ceux qui sont dans le même cas.
Que ce soit en France ou là où j'habite ( en Belgique ), je constate que les administrations n'ont pas vraiment le sens de la réalité !
Je croise les doigts, pour vous et vos enfants et vous souhaite encore bon courage et bonne chance !

Clo a dit…

Oh quel courage tu as, t'entendre toutes ces choses !!!
et refaire, et recommencer...
Mais ça va marcher ! On continue à les submerger !

fifi a dit…

on continue à les innonder, c'est la seule solution. courage tu y est presque.

BeeBeeBo a dit…

Bonjour Julie
Je découvre seulement ton blog. Je suis de tout coeur avec toi. garde courage.

Une question : comment faire pour t'aider activement ? où envoyerle mail de plura avancer les choses ?

Je suis en bretagne, et sache que si le besoin de vacances, une fois tout ça réglé se faisait sentir, toute la maisonnée serait ravie de t'accueillir, toi et tes petits ...
Bons bisous
Pépit'

marion a dit…

je suis contente que cet envoi en nombre contribue à faire avancer les choses pour vous trois. En revanche, je trouve ça plutôt gonflé que monsieur le député ne t'ai pas reçue. Il avait sûrement beaucoup d'autres choses plus importantes à faire que de se confronter à la réalité.
Julie, évidemment que tu peux compter sur nous pour d'autres evois.
et puis merci infiniment pour nous avoir tenus au courant.

marion a dit…

en fait je suis même un peu outrée que ce monsieur n'ai pas pris la peine de te recevoir lui même, même si je connais la compétence des assistants parlementaires, je trouve qu'il aurait pu avoir l'élégance de te recevoir. Et je pense aussi que cet assistant parlementaire aurait pu prendre un petit peu de son temps pour regarder ton blog avant que tu n'arrives. Il me semble que cela faisait partie de son travail. Il ne faut pas lâcher Julie. Et nous serons là avec toi pour insister.

lémotu a dit…

Bonsoir Julie, je suis votre blog depuis quelques temps et ce soir me suis permise d'en mettre le lien sur le forum du site "maximomes" qui regroupe des meres de famille nombreuses. plus nombreuses nous seront à vous soutenir et plus vite les choses avanceront!
Courage, il y a une jolie chaine de solidarité qui est en train de se mettre en route!

ribambelle a dit…

Moi ce qui me sidère ce sont les propos de ce monsieur. Le problème est qu'ils ont tous l'air d'être à mille lieues de ce qui se passe dans le quotidien des gens ! Et puis s'il y en a un qui doit se bouger c'est plus lui que vous il me semble....Heureusement que la bêtise ne tue pas !

malelosu a dit…

qu'est-ce que je suis contente de voir que tu vas enfin arriver à quelque chose, mais c'est quand même malheureux de voir qu'ils ne bougent que quand il y a un effet de masse, enfin le principal c'est que les mails qu'on a envoyés aient servi à quelque chose, allez bon courage, vous allez bientôt voir le bout du tunnel.

Cilya a dit…

Cool !! Je suis contente pour toi de lire que ta situation avance. même si je trouve ça ahurissant d'en arriver là pour avoir un toit sur sa tête !
Tant que ce n'est pas le cas, de toute façon il faut continuer de se "bouger" comme dit ce monsieur, en faisant déborder leur boite mail. J'espère que d'ici Noël toute cette histoire sera derrière toi, ce serait super pour tes enfants.
En attendant, je suis de tout coeur avec toi

laurence a dit…

Ohhhhhhhhh que je suis contente de lire cela Julie... je suis bien loin, dans un autre pays mais je pense très fort tous les jours à toi et de voir cette mobilisation autour de toi c'est juste fantastique... Evidement moi ça me parait vachement loin quand tu dis un logement pour jenvier février mais bon au moins si c'est vrai... en tout cas ne baisse pas les bras Julie... nous sommes toutes virtuellement là... je t'envoie tout tout plein de courage. Bisous à toi et tes petits

marie&co a dit…

allez allez, le vent tourne fort avec tout ces souffles venus de partout, et c'est chouette ! c'est ca, ici et ce soir, le plus important ! on a été nombreux, et on le sera encore plus demain si tu en as besoin, et plus à nouveau après-demain pour se réjouir avec toi lorsque tu l'obtiendra, ce logement ! il faudra faire une pendaison de crémaillière virtuelle avec confettis sur le blog !! J'ai bien envie de te claquer une bise, ce soir, mais j'ose pas ;-) !

Zoélioth a dit…

Je suis vraiment heureuse de lire que les choses avancent, même si ce n'est jamais assez vite... Mais je suis sûre que si on ne relâche pas la pression en continuant à les noyer sous les emails et les courriers ils vont finir par trouve un logement rapidement! Je renvoie la lettre tout de suite et encore beaucoup de courage!

filleamoureuse a dit…

Un petit message de plus pour vous dire que nous pensons fort à vous 3 et espérons de tout coeur que cette situation va finir par s'arranger.
Amicalement

clairesoleil a dit…

je suis un peu surprise par cette réaction..... que les choses bougent ! mais pas dans 3 mois... je comprends cette fatigue !!!! courage, nous te soutenons !

MartineR a dit…

Si au moins mon petit mail pouvait faire avancer ton dossier...mais combien d'autres n'ont plus ton énergie, surtout tu ne la perds pas,

lenaetcie a dit…

J'espère que tu auras un toit plus tôt,ils
ont été surpris par nos mails et lettres c'est bien, je suis contente, mais encore des papiers ils exagèrent...je cois qu'ils ont les moyens d'aller plus vite, ne te décourages pas trop, je suis sûre que tu auras quelque chose à cette commission .

Lakshmi a dit…

Bouger à plusieurs ça parait tout de suite plus efficace. Je veux bien continuer à bouger avec toi Julie pour qu'enfin tu te poses et que tu connaisses un peu la tranquilité

zazie mute a dit…

Heureuse de voir que les choses bougent, mais quand même très déçu par l'attitude de ces messieurs peu professionnels. Et outré aussi qu'il faille une mobilisation massive pour faire respecter un simple droit, celui d'avoir un toit sur sa tête.
Merci de nous tenir au courant avec tant d'honnêteté, et surtout tient bon...et je vais de ce pas faire suivre le courrier, histoire de continuer à saturer leur messagerie!

nathalaouen a dit…

quelle est l'adresse??mail et postale je fais suivre dès demain! un toit pour toi c'est tout !

Fab a dit…

Courage, tout vient à point à qui sait attendre... On continue que que toi et tes garçons n'ayez pas à attendre trop longtemps... Courage courage courage & keep smiling...

lundi rose a dit…

Tant mieux si les mails les font bouger, si c'est comme ça ils n'ont pas fini d'en recevoir. Courage Julie toute la blogo te soutient !!!

DIDOU a dit…

Je suis tellement content de voir qu'une mobilisation sert encore à quelque chose !

Cela dit, janvier ou février, c'est loin !!

Ou vas tu passer les prochaines semaines, les fêtes ?

Sache que nous serons toujours là pour nous mobiliser pour faire avancer les choses plus vite.
Il ne nous manque plus que Marion pour lancer le top départ !!!

Caro-Croisez-les-fils a dit…

Génial!
Bon courage pour la suite et que ce soit une issue positive!

Marine a dit…

Bonjour,
La semaine dernière j'ai envoyé l'email à Daniel Vaillant et hier en repassant, je vois les réactions de son attaché parlementaire... je suis assez sidérée...

Le pompom c'est : « Oui, si ça se trouve, vous allez être contactée par la presse... »...

Il se trouve que je reçois par la maladresse de certains correspondants, des emails qui ne me sont pas adressés assez souvent. Et cette semaine est tombée dans ma boîte la liste de 500 noms et emails de journalistes... !

Hier, après vous avoir lu, je me suis permise, Julie, d'envoyer aux 93 premiers (RFI, France Inter, Le Figaro, Le Monde etc) - pas eu le temps de faire plus pour le moment - un email adapté du courrier de Marion pour leur proposer d'aller faire un tour sur votre blog...

Une quinzaine d'adresses me sont revenues mais je viens à l'instant d'avoir un appel du chef de la rédaction "relations internationales" du Nouvel Observateur si j'en crois ma liste.

Il m'a demandé quelques précisions, est allé voir le blog, a dit qu'il ne pouvait rien en tant que responsable du service étranger... Je l'ai invité à en parler à ses collègues qui eux sont ds un service concerné... et il m'a dit qu'il avait ds son carnet d'adresses des gens connaissant Daniel Vaillant...

J'aurai du vous parler de ma démarche Julie... mais voilà qui est fait... si vous voulez je continue... !

encore 400 adresses à faire mais si un petit pourcentage réagit ça pourrait peut etre donner qque chose, non ?


Bon courage !


Marine

Gaufrette Girl a dit…

comme je suis contente de ce que je viens de lire. ça fait plaisir de voir que la solidarité fonctionne encore et qu'elle permet d'obtenir des choses. nous ne lâcherons rien tant que tes petits et toi n'auront pas un toi sur la tête.
de tout cœur avec toi
bises

Cécile a dit…

Bonjour Julie,
Je serai à Reims ce WE, j'ai déjà parlé de votre dossier à quelques personnes...
J'ai également contacté Marion, qui vous soutient avec tant de gentillesse et d'énergie.
surtout n'hésitez pas à me contacter.
Bon courage à vous
Amitiés
Cécile
PS: comme il n'y a pas moyen de laisser mon mail ici, vous pouvez me contacter via mon blog, puisque par contre blogger enregistre l'URL

ORANGINABLACK a dit…

je tombe de ma chaise en lisant ce que vous dit l'attaché parlementaire...
invitez le à dormir dehors un soir, juste pour voir si après, il oserait vous dire de ne pas vous inquiéter et que vous aurez un nouveau logement dans trois mois... trois mois dehors, avec deux mômes, non mais qu'il ne puisse pas faire des miracles c'est une chose, qu'il ne se rende pas compte de l'ineptie de ce qu'il raconte... mince...
bon, allez, je linke moi aussi depuis mon blog.
la lettre, il faut l'envoyer à qui ? à Vaillant en personne ?
forza...

ciboulette100 a dit…

et on continue à en envoyer, jusqu'à ce que leur boîte explose !!! GO TOUT LE MONDE !!! POUR JULIE ET SES PETITS !!!!

Kris a dit…

je vous lis depuis quelques temps déjà et j'espère sincèrement que vous trouverez enfin un logement! s'il le faut on les noiera de mails encore et encore!!!!

ciboulette100 a dit…

la boîte mails de Daniel Vaillant est en "maintenance". Je propose qu'on innonce celle du président de l'assemblée nationale.

Voici, le mail que je viens de lui envoyer :

Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,

Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance via ce lien http://untempsderetard.blogspot.com/ du blog de Julie Lacoste intitulé "journal de bord d'une maman SDF et de ses deux jeunes enfants".

Je signale à toutes fins utiles, que Julie est salariée et travaille dans le cadre d'une bibliothèque universitaire. Il est inadmissible de voir cette jeune femme se débattre avec de tels soucis de logement, alors, que certaines personnes occupent des logements sociaux, alors qu'elles ont les moyens de se loger en secteur privé.

M. Daniel VAILLANT a été alerté de sa situation et son assistant l'a reçue tout dernièrement.

Comme l'expérience nous démontre qu'à chaque fois, il y a très loin entre les promesses et les actes, j'ai donc décidé de continué à me mobiliser pour elle et ses deux petits, et ce, jusqu'à ce que Julie nous annonce sur son blog qu'elle et ses deux enfants sont ENFIN LOGES DECEMMENT.

Merci de bien vouloir prendre son cas en considération, je sais, elle est un parmi tant d'autres, mais pour l'instant, c'est SON CAS A ELLE qui me préoccupe.

Sincères salutations.

voici le mail pour tous ceux qui veulent continuer notre action en faveur de Julie :

president@assemblee-nationale.fr

codichon a dit…

chouette !
on va y arriver à faire bouger les choses ! notre mobilisation n'est pas vaine !
Moi aussi ça m'a fait chaud au coeur de lire que nous étions si nombreuses à leurs envoyer un mail !!
J'espère juste que le janvier février va se transformer en novembre décembre, afin que vous puissiez fêter noël tous les 3 dans votre nouvel appartement, au chaud et chez VOUS.
bonne continuation !
claudie.

ciboulette100 a dit…

pardon, mon clavier a fourché ;)

j'ai donc décidé de continuER, pas continé... mais ça pas grave, l'essentiel est d'arriver à nos fins !

Coralie a dit…

Bonjour,

Tombée par hasard sur votre blog, je suis de tout coeur avec vous.
J'espère que vous allez trouver un logement rapidement et que vous vous en sortirez. En tous cas, vous en avez la détermination et c'est le plus important.
Ne perdez pas espoir, continuez à garder foi et confiance.

Tous mes souhaits de chance pour vous et votre petite famille...

Bon courage

kernin a dit…

yes
voilà un soutien efficace et rapide
moi qui ai une maison mais le moral vraiment dans les chaussettes, cela m'a fait sourire...
j'espère que maintenant le retour va etre efficace
@ bientot

6mone a dit…

Et s'il faut encore les harceler, on ne va pas s'en priver! Nous sommes encore là tout près de toi, Julie!

Marine a dit…

Rebonjour,

Ca y est, je viens d'épuiser ma liste de 500 journalistes... encore pas mal d'adresses inexistantes peut etre 5 à 10% au total.

Mais cette après midi, deux réponses du tac-o-tac de journalistes qui ont vu le blog et vont faire passer le message auprès de leurs collègues concernés et d'autres rédactions...

le mail pour l'assemblée nationale est aussi parti ! merci ciboulette !

Ce Daniel Vaillant va devoir voir l'orl pour des sifflements d'oreille ou tourner la situation à son avantage (comme les hommes politiques savent si bien le faire ;-) et trouver une solution de logement rapidement !

héhé !

Maryline a dit…

:)) Julie, je pense que le calvaire, la galère touche à sa fin... et si un toît pour Noël n'était pas une utopie ? Ces messieurs d'en haut sont parfois bien loin des réalités et de certaines contingences matérielles...Tout cela les dépasse et ils sont vite dépassés...Je relie Ciboulette...Bisous et courage...Maryline

stéphany a dit…

Je suis vraiment heureuse pour vous que les choses bougent et que ce chargé se sente concerné par votre situation, bonne chance !

La Grenouille a dit…

Yessss ! Alors on poursuit l'effort ! Janvier ou février... non mais oh ! On va croire au Père Noël et on va dire pour décembre, histoire de mettre un sapin quelque part ! Aaahhh ces gens déconnectés du terrain ! I sont graves hein quand même ! Allez courage la Belle, c'est bientôt la fin. Bravo à Toi !

Anonyme a dit…

Faut pas lâcher ... et si tu as besoin des blogueuses pour appuyer à nouveau n'hésites pas ... Allez je rêve un peu tu mettras une photo de ton chez toi pour clore cet épisode terrible ... Force et courage

sweetmillie a dit…

et bien je suis contente que cet envoi de mails massif ait servi à quelque chose!
je suis prête à recommencer tant qu'il faudra! courage miss!!!! c'est bien parti;)
Sweetmillie

chouchou143 a dit…

tant mieux si ca peut faire avancer les choses j espere que ce ne sont pas des vaines paoles plein de bisous

szym&me a dit…

Je croise sincèrement les doigts pour toi.

Anonyme a dit…

Chère Julie
Ca boge pas assez vite mai on va y ariver
ne perds pas courageje sui loin de oi mais je suis avec toi par la pensée si je peux faire quoique ce soit pour vous c'est sans probleme
On va aboutir
et les filles on envoie mail sur mail

Anonyme a dit…

Bonjour,
je viens de trouver votre bolg via un lien sur un autre.
Que puis-je dire? Les mots sont bien peu de choses dans ces cas là. Toutefois je tien quand meme à vous laisser un petit mot. Quel courage Mon Dieu! Que cela doit être dur. Je vous souhaite de tout coeur de vite trouver un appart'... Je me sens impuissante, j'aimerai vous venir en aide. SI je vivais à Paris et non en belgique je vous proposerais de vous herberger. Le moins que je puisse faire c'est de mettre le lien de votre blog sur le mine, si cela fait avancer les choses, meme un tout petit peu ce sera déjà cela de pris.
Je vous souhaite beaucoup de courage.

zo* a dit…

je touche du bois pour vous ! J'espere de tout coeur que vous serez avant noël dans votre chez vous .
pLein de nuages de cocinelle et de maiiiiiiil !
biz à vous 3
zOline

claudia a dit…

ce petit mot pour vous dire que j'admire votre courage, et il ne faut pas baisser les bras, votre histoire est poignante et c'est avec une grande humilité que vous en parlez, je prend le train en marche, si vous avez besoin je n'hésisterai pas à vous soutenir contre ses politiques dans leurs cages dorées si vous avez des actions en cours je voudrai y participer,donnez moi l'adresse je leur écrirai plus il y aura de voix qui s'élèveront contre cette injustice plus on pourra faire bouger les choses. courage vous allez y arriver vous le méritez.

Marine a dit…

Si qqu'un sait où joindre Julie lacoste par téléphone, la "campagne de presse" commence à donner : RMC, France Inter... viennent de m'appeler à son sujet... si Julie peut lire ses mails... merci de lui transmettre le message... :-x

Opio a dit…

c'est formidable.. je croise les doigts, on est avec toi Julie !

Léocadie a dit…

Allez Julie, tiens bon ça va se débloquer j'espère=. Ils ne peuvent plus reculer maintenant!
Contente que de temps en temps les mobilisations servent à quelque chose!

Isabo a dit…

Comme quoi, il n'y a qu'en faisant du bruit très fort qu'on finit pas être entendu, plus qu'en "se bougeant" auprès des différentes, instances ...

Que ce monsieur soit déconnecté des réalités n'est guère surprenant malheureusement, l'important est qu'il "se bouge" lui aussi, puisqu'il semble savoir si bien comment faire !
Je pense que sa remarque n'était en effet pas méchante, simplement à côté de la plaque.
Courage encore et encore, ça avance, et j'espère que la presse va s'en mêler, c'est en général assez efficace !

Anonyme a dit…

J'espère que ce qui est promis sera fait. Je continuer à parler de toi afin que les courriers continuent d'affluer!
Je suis contente, en tout cas, que cela fasse son effet!
Bonne journée,
Virginie

tatabricolette a dit…

C'est bien, même très bien. Il faut que ça continue d'avancer maintenant. On ne te lâchera pas. Promis.

Navetteuse a dit…

Le buzz fonctionne ! Dans le Monde qui sortira cet après-midi (daté samedi 15 novembre), il y a un article, annoncé dce matin, qui dit :
"Sur son blog, une vie de mère SDF
A 31 ans, Julie Lacoste déménage d'appartement en appartement, à Paris, accompagnée de ses deux jeunes enfants. Sur untempsderetard.blogspot.com, elle décrit sa galère au quotidien."
Si cela vous intéresse, je peux vous le faire passer par pdf : laisser un com sur mon blog

On continue !!!!!

Katell a dit…

Ho Julie comme c'est encourageant !
Esperont vraiment que cette fois ils vont BOUGER pour toi. 2009 sera ton année... tu verras
Il faut continuer l'envoi massif pour accélérer les choses

Anonyme a dit…

Je découvre l'article vous concernant dans Le Monde et, par voie de conséquence, ce blog. Bravo pour tout ce que vous faîtes et la façon magnifique dont vous en témoignez. Vous avez beaucoup de talent. Je suis sûr que cela débouchera sur un logement et un bel avenir pour vous-même et vos enfants.

Anonyme a dit…

je viens de prendre connaissance de votre situation grace au journal "le monde" je ne peux que vs proposer des vetements de qualités pour votre fils s'il met du 4 ans?des jouets; et pour noel demandez moi quelque chose si vs avez besoin; merci de ne pas hésitez!

Shiran a dit…

elle est cool ta vie (nn jdéc lol mouzaraf hihi)

Anonyme a dit…

Et en plus elle va passer devant les autres qui eux aussi attendre, pauvre france d'assistés.

sophie a dit…

bonsoir julie,

quelques joies, beaucoup d'incertitudes, un flots de peurs...quelle vie vous étreint vous et vos 2 lapins!
j'habite loin de Paris,aussi je ne peux vous proposer un toit.
avez-vous besoin de vêtements pour vos enfants, de jouets ? je peux vous envoyer seulement cette aide-là.
c'est peu
je pense à vous trois si souvent et je rêve que cette vie soit enfin douce pour vous.
je vis seule et j'ai 2 enfants aussi. j'ai peur chaque jour que la vie relativement douce que j'ai bascule...tout est si fugace.
Croyez en nous, dites à orphée et jules qu'il y a de belles choses qui se préparent pour vous trois.
Les choses vont inévitablement se décoincer... puisque que des centaines de témoins se mobilisent.

Je vous embrasse
et merde , que c'est bon tous ces gens qui vous entourent !!

Y a d'la joie...euh d'l'humanité , alors ??!!

bises

sophie

fleur a dit…

un petit mot pour saluer votre courage et votre force. je suis très touchée et à la fois pleine d'espoir pour la suite pour vous trois. j'habite en banlieue sud, je propose aussi ma voiture si vous avez besoin de transporter vos affaires.
maman de deux petits métisses (6 et 3 ans) qui ont pour papa un musicien congolais, je suis sensibilisée par votre histoire.
Chaleureusement,

Guillaume a dit…

Bonsoir, Julie, si je peux me permettre je te tutoie, …
Juste pour dire que ce que tu écris est très touchant, et que ce que tu fais pour tes enfants fais de toi une bonne maman, une maman dont ils seront fier plus tard. Je trouve ça extraordinaire. Comment tu as géré l'histoire du chat avec Jules m'a ému, et je suis un mec, un lycéen. C'est peut-être peu pour certain, mais cette petite anecdote, prendre soin du chat et apprendre à ton fils, en surpassant tes appréhension, la fatigue, l'exaspération de la situation, c'est beau, c'est être maman. La meilleure maman pour Jules et Orphée, je t'assure que c'est vraiment énorme ce que tu fais pour eux, je t'admire.
Encore, que du bonheur pour la suite, et je te souhaite que tu puisse enfin poser tes bagages, dans un endroit largement décent, que tu puisse te reposer, on sent que tu commences est exténuée, fatiguée, alors encore courage, courage, courage.
Toucher le président de l'assemblée, un attaché parlementaire, et un gros article dans le monde (que la plupart des parlementaires lisent chaque jours, ou lisent au moins un topo fais par un attaché), c'est pas rien, et ce ne sera pas sans résultat. Je pense aux autres dans la même situation aussi.

God bless you pour la suite, toi et tes fils.

Guillaume

vieille a dit…

je comprends bien qu'il faut être réaliste...et que faire monter ton dossier sur le haut de la pile est nécessaire...
mais il faut avoir une pensée pour ceux qui sont en-dessous (de la pile)et sans piston ...
et une pensée enragée pour ceux qui occupent les HLM avec des salaires pouvant atteindre 9000 euros par mois ! (dernière limite sortie récemment et qui n'a sans doute pas été encore appliquée !)
et une pensée enragée pour ceux qui décident de vendre les HLM à leurs occupants devenus assez riches pour le faire, au lieu de les garder pour les moins riches !
et une pensée enragée pour les fonctionnaires riches qui, bénéficiant de privilèges injustifiables, sont prioritaires dans de nombreux cas pour les HLM ...alors que c'est pour eux que c'est le plus facile de trouver à louer (le fonctionnaire inspire confiance !).

fannyjohan a dit…

je viens de découvrir votre blog
Juste quelques mots pour vous encourager et vous dire que j'espère que vous sortirez vite de votre situation
Je vous trouve très courageuse
Bonne chance à vous 3, vos enfants ont beaucoup de chance de vous avoir
Carine

Marie a dit…

Je suis de tout coeur avec vous julie... et vos fils... je suis malheureusement trop loin pour vous préter un peu de mon toit...
Je trouve ça honteux qu'il n'y ait pas de toit pour tout le monde en France... c'est révoltant !
Je vous souhaite bon courage et j'espère que très vite vous aurez un toit bien à vous, et un petit coccon pour vos enfants.

Marine a dit…

c'est super que vous ayez pu avoir un tel entretien et je souhaite que cela aboutisse, en parallèle je ne peux m'empecher de penser aux autres personnes qui sont dans la meme situation que vous et qui eux, parce qu'ils ne sont pas soutenus par les médias n'auront pas acces au "grand" bureau et ne verront pas leur dossier boosté devant la commission. On s'apercoit que votre cas est en fait devenu un cas un peu politisé: parce que vous etes susceptible d'être contactée par la presse, parce que la mairie a recu des centaines de courriers, parce que vous allez faire du bruit, il faut se débarrasser de la "patate chaude", montrer qu'on est actif et faire oublier très vite que nombreux sont les gens qui, comme vous, se sont vus nier l'un de leurs droits fondamentaux, celui au logement.
Au delà de ça, je salue votre combat et transmettrais le lien de votre blog à mes amis.

bon courage!

Anonyme a dit…

Encore une histoire émouvante qui va faire pleurer dans les chaumières. Mais résumons : elle avait un travail à Bordeaux, "qui ne correspondait pas à ses rêves" et qu'elle abandonne pour faire une école de théâtre (les débouchés sont nombreux, c'est connu), veut vivre à Paris où la vie est tellement chouette, fait deux enfants avec un SDF (ah ! l'amour) qu'elle quitte ensuite, et galère pour trouver un logement. A 31 ans, il serait peut-être temps qu'elle sorte de l'adolescence !

Ines a dit…

Bonjour Julie
Quelques mots pour vous dire que je vous trouve très courageuse . j'ai lu l'article dans le monde et j'espère qu'il va vous ouvrir des portes a tout niveau .Je félicité Tiphaine d'avoir pris cette initietive.
Je vous embrasse ainsi que vos 2 fils . Orphée a un regard super

fabrice a dit…

Bon courage, j'ai aussi écrit a=à l'adjoint au maire pour lui demander de se dépêcher pour votre logement. Fabrice

Anonyme a dit…

Chère Julie,

C'est par hasard que j'ai lu un article décrivant votre histoire.
Je suis stupéfait d'apprendre que c'est une internaute résidant en Angola, qui a permis de lever le voile sur votre condition et qui en meme temps rappelle qu'il y en a tant d'autres. Mais je me réjouis aussi de savoir qu'il existe encore dans notre pays de la solidarité et ce malgrès des difficultées grandissantes.
Je ne sait de quelle manière je peux vous venir en aide mais sachez que je continuerais à vous lire.
Courage

Julien
Pas de Calais

Anonyme a dit…

Je viens de découvrir moi aussi votre situation et votre blog Julie et n'en déplaise à certains fâcheux, bien nantis certainement, on n'a pas toujours envie d'expliquer pourquoi on a fait tel ou tel choix de vie. Votre combat actuel prouve que vous méritez autre chose. Continuez, ne perdez pas courage et le front haut, enjambez les obstacles qui obstruent le cours de la vie décente que vous souhaitez pour vos enfants.

Anonyme a dit…

Je suis content pour vous que la mobilisation porte ses fruits et fasse bouger les choses, mais en même temps, c'est révélateur que nous vivons dans une société médiatique : comme vous le dîtes, il y'a des millions de gens dans votre situation, et s'ils n'ont pas la chance de pouvoir écrire un blog à succès ou de générer un important volume de courrier en soutien, personne ne s'intéresse vraiment à leur situation !

Concrètement, ils leur faut un coup de pied au cul pour se bouger les fesses...pathétique !!!

MaPetiteFabrique a dit…

Bien contente que chaque mail et courrier envoyé a fait son petit effet ! Je croise les doigts pour que ça fonctionne et que vous soyez enfin chez vous ! On pense fort à vous !

Mélanie a dit…

MR VAILLANT
C'EST BIENTOT NOEL. FAITES QUE JULIE ET SES ENFANTS AIENT UN TOIT. ACCORDEZ LA PRIORITE DE VOS ACTIONS AU LOGEMENT. QUOI DE PLUS ESSENTIEL QU'UN TOIT ?!

Claire a dit…

Bravo Julie d'avoir le courage de témoigner ainsi.
Vous en avez beaucoup, du courage, et j'espère que vous ne vous laissez pas déstabiliser par les commentaires que votre histoire suscite sur les sites des journaux (d'ailleurs certains ont osé venir jusque chez vous pour les exprimer, ce qui est un peu plus courageux de leur part, bien que très impoli).

A tous ceux là, j'ai envie de dire qu'ils devraient sortir de leurs certitudes, que le monde a changé ; oui les parents de l'un d'entre eux ont attendu d'avoir un travail et un toit pour avoir des enfants (et ils n'en ont plus bougé, c'est bien cela ?); dans les années 60/70, on ne risquait pas de perdre son travail, le travailleur partait s'il n'était plus satisfait, et en retrouvait un autre. Par conséquent on ne perdait pas son logement, dont le loyer ne représentait pas non plus 80% de ses revenus disponibles.
en 1975 il fallait 15 jours d'attente pour obtenir un HLM et en France, personne n'aurait eu l'idée de vivre en colocation; c'était réservé aux hippies allemands ;-))) -les célèbres Wohngemeinschaften...-

Nous sommes en 2008. Le monde a changé. Bienheureux ceux qui ont encore des certitudes, ça doit vous aider au quotidien, mais vous seriez gentil de les garder pour vous: personne n'a sollicité votre jugement.
Si vous ne souhaitez plus contribuer par vos impôts à la collectivité, changez de pays: il en existe de très beaux, ensoleillés même, où vous ne paierez que ce qui vous concerne vous, et vos proches: l'école de vos enfants, l'hôpital où vous vous ferez soigner, etc. (en espérant que votre salaire privé vous autorise à développer des maladies, elles sont souvent coûteuses). Prévoyez aussi le budget d'un gardien et d'un service de sécurité, indispensables dans ces pays là, car évidemment, vous risquez de faire des envieux.

il n'y a pas de mystère: il y a des pays où on paie des impôts (en finlande, plus qu'en france par ex) et d'autres où on doit financer soi-même les services dont on a besoin. pour certains, c'est avantageux. faites votre calcul.

Julie, je vous souhaite bonne chance pour que plus jamais, vous n'ayez à prêter le flan à la vindicte publique - parce qu'en demandant une aide, on perd une part de liberté (puisqu'un logement vous est attribué, vous n'avez pas le choix du quartier) mais en plus, on doit dévoiler une part de sa vie qui se trouve scrutée, analysée... et jugée.

bon courage à vous
Clara.be

PS. pour la petite histoire j'ai eu mes enfants après 30 ans (boulot, maison ok); jugement du monde médical sur la "primipare âgée" que j'étais donc... comme si finalement, la société entière s'arrogeait constamment le droit de juger... précisément lorsqu'il s'agit de la vie d'une femme. Curieux non ?

Anonyme a dit…

chère Julie,

J'ai découvert comme beaucoup d'entre nous votre blog par l'intermédiaire du Monde. Vous êtes dynamique, déterminée, battante...je ne connais pas votre CV mais je suis sûr que vous pourriez faire un boulot qui vous rapporte plus que ce que vous gagnez actuellement. Vous n'êtes sans doute pas bardée de diplômes mais c'est sans importance, les employeurs cherchent des gens dynamiques et sachant prendre des initiatives. Alors, avis aux lecteurs; Julie n'a peut-être pas oser en parler parcequ'il est toujours plus difficile de se vendre soi-même, mais si quelqu'un avait une piste vers un job bien payé !!!! N'hézitez pas, ça coûte rien de proposer, Julie jugera elle même si elle est interressée ou pas.
Bon courage Julie, et surtout gardez confiance en vous.

Sam

Delphine a dit…

Un courrier ce n'est rien à côté du courage que tu dois avoir pour toi et tes p'tits bouts ... juste tenir bon et t'accrocher, ça va venir, il faut malheureusement être patient dans ce monde de brutes ...
De tout coeur avec toi et tes enfants :)

B.biz a dit…

je suis plus qu'heureuse que les choses bougent et que ce que nous faisons toutes te servent!!!je croisent les doigts et prie très fort pour que les choses s'arrangent et que vous puissiez commencer 2009 en beauté dans un nouveau "chez vous"!!! courage miss! bisous

Michel a dit…

Chère Julie...

J'ai lu ton "histoire" dans le journal "Le Monde"... les mots peuvent-ils servir à quelques choses ? Que dire d'un monde où une mère et son enfant ne peuvent pas trouver un toit ? Emotion et honte... cet article médiatique, je l'espère de tout coeur, est peut-être le début de la fin de cette "galère"...
On est avec toi et ton fils !
Courage...
Bises à vous 2.

sébastien a dit…

La province est une solution que vous dénigrez !

Dommage pour vous que vous soyez si fermée.

kathy a dit…

Bravo Julie pour votre combat, et bravo à nous toutes pour cette magnifique chaîne de solidarité.

Patrick Yeu a dit…

Chère Julie,

J'aurais pu déplorer le manque de réactivité et surtout d'humanité effective de ceux qui nous dirigent, mais cela m'a pas semblé juste. L'essentiel est ailleurs.

Si votre blog m'a touché, ce n'est pas à cause de l'inconséquence pratique de ces gens-là. Car si votre blog m'a touché, c'est grâce à vous.

Merci et bravo pour vos qualités et, surtout, votre dignité. Vous disposez là d'une richesse extraordinaire qui,profite à ceux qui vous lisent et dont je ne pas penser un instant, qu'elle ne finisse pas par déboucher sur une solution d'avenir pour vous.

Bon courage. Vous le valez bien !

Bien affectueusement,

ugg boots sale a dit…

I have searched the net and I should say I've not come across an article like this which is so easy to understand and learn

Qui êtes-vous ?