dimanche 2 novembre 2008

Bonjour à tous et à toutes. Merci encore pour tous vos commentaires et vos encouragements. Cela me donne beaucoup d'énergie et de détermination dans mon combat. Comme promis, je vais essayer de répondre le plus précisément possible à toutes vos questions sur notre situation actuelle et sur les démarches en cours :

Je viens de récupérer les enfants ce week-end à Bordeaux chez ma mère. Je crois que notre courte séparation a été bénéfique pour nous trois. J'espère que l'on va repartir dans notre quotidien perturbé avec plus de force et de sérénité.

On est rentrés à Paris aujourd'hui et nous retournons pour une semaine chez P et C car ils sont absents et nous prêtent l'appartement. Ensuite nous allons chez une maman de la crèche qui nous hébergera un temps. Cela fait un moment qu'elle nous le propose. Elle habite un HLM tout près de la crèche et elle a deux filles à peu près du même âge que Jules et Orphée. Nous serons donc à l'abri et au chaud pour un petit moment, donc ne vous inquiétez pas trop !

Pour ce qui est des démarches :

Bien sûr, le maire du 18ème et le préfet ont tous deux mes dossiers de demande de logement. Je fais partie des personnes prioritaires, mais il y a tellement de personnes prioritaires !

J'ai également déposé à la CAF le dossier DALO (Droit à un Logement Opposable) il y a maintenant plus de quatre mois, mais je n'ai toujours pas reçu d'accusé de réception. Je dois rappeler l'assistant social : il y a un mois, il me disait que c'était possible que ça prenne autant de temps du fait du grand nombre de dossiers, mais maintenant je me dis que ce n'est pas normal. Je connais la lenteur de l'administration, mais j'ai peur que mon dossier se soit purement et simplement perdu.

Je suis suivie par un assistant social qui a repris mon dossier il y a peu de temps, car dans notre quartier les équipes changent très vite ! Il a entrepris toutes les démarches possibles, je crois qu'il a vraiment fait de son mieux, c'est quelqu'un de professionnel qui a su entendre notre problème. Mais il ne peut que faire suivre et appuyer le dossier, après ça lui échappe complètement. Il a fait par ailleurs divers dossiers de demande pour des foyers… Mais je ne rentrais jamais dans les critères ! Soit il faut travailler mais ne pas avoir d'enfants, soit avoir des enfants mais ne pas travailler... Après ça, je me suis un peu découragée et je n'ai plus fait de démarches auprès des foyers…

Il y a quelques mois, j'ai aussi été voir l'assistante sociale de l'université pour qui je travaille, mais dans la fonction publique, si on n'est pas titulaire on ne peut rien faire pour vous. Je travaille avec un contrat précaire, c'est pour cela que je passe les concours. Je n'ai pas écrit ce blog pour parler des emplois précaires, pourtant j'aurais beaucoup à dire à ce sujet aussi !...

Je ne travaille pas pour la ville de Paris, mais j'aurais de toute façon le même problème : non titulaire…

J'ai appelé Habitat et humanisme, une association qui m'a été recommandée par plusieurs lectrices de mon blog et sur laquelle j'ai vu un reportage l'autre jour à la télé. Une dame bien sympathique m'a répondu et elle m'a expliqué le fonctionnement de cet organisme sur la région parisienne. Ils s'occupent des familles sortant des hôtels. Mais ce n'est pas aussi simple que ça. Ce sont les organismes des logements sociaux qui leur envoient des dossiers. Bref, il est impossible de déposer de dossier chez eux. Je lui dis que ça avait l'air beaucoup plus simple à la télé, ce à quoi elle m'a répondu que la télé ne montre que ce qu'elle veut, et en l'occurrence, dans l'émission, ils n'ont parlé que de cas en province : en Île-de-France, la situation est bien plus compliquée du fait de la pénurie de logement….

J'ai une attestation d'hébergement chez des amis. Je n'habite pas chez eux, mais ça me permet de recevoir mon courrier à une adresse fixe. Cependant je vais peut-être devoir changer car la concierge n'est pas très aimable, ça la dérange de monter mon courrier parce que je ne suis pas locataire. Il existe des sociétés de domiciliation, il faut que je me renseigne.

On parle souvent de la solidarité dans les pays du sud, mais je constate qu'en France elle existe aussi et je vous remercie de nouveau pour toutes vos suggestions, démarches, manifestations d'amitié et de soutien. Je suis très touchée de toutes les propositions d'hébergement que j'ai reçues, je ne manquerai pas de vous contacter si nous sommes dans l'urgence. Je vous remercie aussi pour vos offres de vêtements, de nourriture ou autre, c'est très gentil, mais nous n'en avons simplement pas la nécessité : tout ce dont nous avons besoin, c'est d'un logement !

Salutations à tous et à toutes. Je vous redonne des nouvelles très vite.

95 commentaires:

La Grenouille a dit…

Merci pour toutes ces précisions Julie. Je suis, nous sommes rassurées de te savoir à l'abri pour quelques temps. Nous restons aux aguets, les yeux scruteurs et les oreilles grandes ouvertes. J'espère que cette petite séparation d'à trois portera longtemps la petite bulle d'oxygène dont tu nous parles, que Jules va pouvoir se poser doucement.
Je pense à toi, très fort, et continue à parler de toi autour de moi. Je ne suis pas dans ce coin de France, mais on ne sait jamais.
A vite !

Audrey a dit…

Merci Julie de prendre le temps de nous donner de vos nouvelles. Si tu savais comme je pense à toi & les enfants, chaque jour à vrai dire. Je suis soulagée de savoir que vous avez un endroit où vous poser & dormir pour les quelques semaines à venir, soulagée aussi que les enfants se portent bien & que tu tiennes le coup. Tu semble bien entourée, je voudrais tant t'aider, mais comment... Toutes mes pensées & mon coeur de maman sont avec toi. Courage.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis une citoyenne ordinaire, qui a elle, la chance d'avoir un toit, je trouve inadmissible que l'on puisse à notre époque trouver des gens dehors, et je sais qu'il y en a beaucoup, et évidemment je ne peux rien faire, à part d'écrire au ministre du logement par courriel, ce que j'ai fait ce matin aussitôt que j'ai lu votre témoignage. Si toutes les personnes qui passent sur ce blog pouvaient en faire autant, peut être que ça pourrait faire bouger les choses. Je me suis permise de donner le lien de votre blog. Qui ne tente rien n'a rien. En espérant que les choses évoluent. Bon courage
Christine

louloux a dit…

Je te souhaite plein de courage pour très vite que tu trouves une situation enfain apaisante ...
Merci de nosu faire part de tes évolutions... bises et plein de courage à toi et tes enfants ...

Mahie a dit…

Ravie de savoir que tu as un toit provisoire Julie !!! Si seulement la solidarité autour de ton blog pouvait faire avancer les choses, je me sentirais bien moins inutile et moins honteuse !!!!

gélinotte a dit…

beaucoup de courage à vous trois. Je suis en contrat précaire dans la fonction publique aussi, mais locataire et je ne vis plus seule aujourd'hui. les quelques mois où je me suis retrouvée seule j'ai eu très peur de ne pas pouvoir garder mon logement. je vois que la blogosphère c'est mise en branle pour te soutenir, c'est génial. Je suis sur bordeaux, je vois que tu as de la famille ici. Si je peux être utile à quoi que ce soit, n'hésite pas.

zazie mute a dit…

Bravo Julie! Bravo pour ton courage, ton honnêteté et ton enthousiasme.
Moi aussi je pense souvent à toi et du coup aux autres...Parce qu'il faut bien l'avouer, il est facile d'oublier à quel point "tout va bien". Je ne râle plus si le poêle s'est éteint pendant la nuit, si il faut descendre chercher du bois dans la grange...Mais je ne me dis pas non plus que j'ai de la chance. Je me rend compte à quel point avoir un logement EST UN DROIT FONDAMENTAL.
Merci encore Julie, ne perd pas courage, on est nombreux derrière toi.

lucie a dit…

Bonjour
J'ai été dans la même situation que vous, à une différence près: j'ai un plein temps et je suis titulaire.
J'ai vécu 8 mois hébergée à 1h de la crèche de mon fils, je prenais la ligne 13 avec un bébé d'un an tous les matins, tous les soirs. Puis un bus. L'horreur.
J'ai fini par avoir un logement de type "intermédiaire". Plus cher qu'un HLM, et 2 fois moins cher que le privé. Ca reste cher pour moi (50% de mes revenus) mais malgré une demande de HLM qui datait de 10 ans, ils ne m'ont jamais rien proposé....
Remplissez-vous les critères des logements intermédiaires? Si oui, je peux vous indiquer les démarches que j'avais faites.
lucie.mazalaigue@orange.fr

Lisiris a dit…

Bonjour Julie
Je peux si vous le souhaitez recevoir votre courrier et vous le renvoyer immédiatement (cela ne décalerait probablement pas la réception de plus de deux jours) ou même vous le déposer quelque part les jours où je travaille à Paris. J'habite Malakoff, faites moi signe si besoin (delchazelas@free.fr). Bon courage !

Adele a dit…

je découvre ce blog, je le suivrai de près. je crois que tous les mots déposés ici sont lus et entendus, c'est une très bonne idée d'avoir fais un blog.

moi meme maman solo de deux petites filles ayant frolé le plus que précaire je comprends très bien.
je dois mon salut à ma famille qui m'a beaucoup aidée et aussi au fait qu'en province on est bien plus ecouté et épaulé.

mes amitiés et plein de courage.

Dahuéte a dit…

Je suis de tout coeur avec vous mais malheureusement J'habite le sud et ne connais personne sur Paris mais j'espère que quelqu'un pourra vous aider via le net...

sandrine a dit…

je découvre ce blog ... et une leçon de courage !
j'espère de tout coeur que les jours à venir seront meilleurs !

volsul a dit…

Bonjour Julie,
Je découvre ton blog par l'intermédiaire de la bloggosphère des loisirs créatifs et je viens m'associer par la pensée à tous les soucis qui vous submergent, effectivement, il est inadmissible qu'une mère qui a un travail soit dehors avec de si jeunes enfants, honte à nous, société de consommation d'avoir si peu de solidarité envers son prochain, que fait ce cher BERTRAND dans son fief de PARIS ???? Je vais regarder attentivement sur ton blog pour savoir où il faut écrire pour appuyer ton dossier de demande de logement !
J'espère que tous ces soutiens virtuels apportent un peu de réconfort à ta petite famille !
Cordialement
VOLSUL

volsul a dit…

Je viens d'écrire un mail au service des solidarités - logement de la MAIRIE DE PARIS, c'est une goutte d'eau dans l'océan de la précarité mais si de trés nombreux bloggueurs font de même, cela fera,je l'espère bouger les choses pour vous, car curieusement, à notre époque, seuls la médiatisation arrive à faire bouger les choses en FRANCE !
BEAUCOUP DE COURAGE A VOUS !

Sophie a dit…

Bonjour Julie,

merci d'avoir donné de vos nouvelles. Je suis contente que vous ayez trouvé un logement pour quelques temps, même s'il est provisoire. Ma proposition d'urgence tient toujours en cas de pépin, n'hésitez pas à me contacter. Encore une fois, bon courage et à bientôt

DIDOU a dit…

Si il y a une chose que tu n'as pas le droit de faire, c'est te décourager !
J'admire ton combat exemplaire, et je suis sûr que ça finira par payer !

Courage !

samy a dit…

bonjour, j'ai entendu parler de toi sur le blog de léokadie, je t'envoie un peu petit message de soutien du canada. J'imagine que ta situation doit être très difficile à vivre... je t'envoie toute l'énergie positive dont je dispose! Courage!
samy

Anonyme a dit…

Ne lâche surtout pas!!!
Tu as un sacré mérite Julie... ké courage... et je sais de koi je parle!!!
Dans l'espoir de vite voir bouger les choses pour toi,
Amicalement avec tout mon soutien,
Bizou
Sylvie

bicounette87 a dit…

Bonjour Julie

Ici bicounette87.canalblog.com

Je vous lis mais n'avais pas mis de com, tant vous en aviez eu, ne pouvant rien faire de tangible.
Merci pour ces précisions.
on fait circuler votre blog, et à force, ça va , C A DOIT FINIR PAR S ARRANGER

silo a dit…

Julie te savoir avec un toit le soir pour quelques jours c'est déjà bien: heureusement que la solidarité existe!
maintenant j'espère qu'au plus vite tu vas trouver une solution au long cours....
les lettres partent et j'espère qu'elles vont bousculer en haut lieu!
à très vite

Moi_Mem a dit…

Bonjour Julie
Contente de vous savoir a l'abri quelques temps avec les enfants.
Il y a quelques temps de cela, grace a l'aide d'une association, on avait pu loger un sdf de ma commune.
A tout hasard, je te laisse le lien de cette association. Elle est domiciliée dans l'Aude mais aide et a des bénévoles dans toute la France.
Esperant que cela pourra t'etre utile.
http://www.anpec.net/
Leur forum
http://www.anpec.net/forum/index.php
De tout coeur avec toi, cordialement

lenaetcie a dit…

J'ai découvert ton blog par Aji ce week end, si on faisait une pétition pour toi, je suis sûre que vous allez avoir un toit d'ici peu parce que tu fais tout pour cela, le pire c'est de rester dans son coin. Ne baisses pas les bras!

anne a dit…

Bonjour Julie!
Les mails ont été envoyés de toute part à M.Vaillant afin de tenter de donner un effet de masse...
L' important aussi est que pour l' instant, tu puisses un minimum te "reposer" sur ton entourage, et je pense que c' est le cas. Te souvenir que tu n' es pas toute seule.Mais, et les bailleurs privés (sympas et confiants, ça existe, j' en ai trouvé un!)as tu essayé de mettre une annonce sur "vivastreet"?

chocoladdict, a dit…

j'ai la chance d'avoir un toit et quand je m'apitoie sur mes petits tracas quotidiens, c'est quelque chose qui me revient tout de suite en tête. Je vois que tu as déjà fait de nombreuses démarches sans obtenir grand-chose. Mon ami travaillait dans un centre d'action sociale à Paris, normalement ils sont là entre autres pour trouver des solutions d'hébergement, même temporaire. Je t'envoie plein de courage pour la suite et espère qu'on va vite te proposer une solution stable.

malelosu.canalblog.com a dit…

Bonjour julie, je suis soulagée de voir que vous allez être à l'abri quelque temps, celà va bien finir par s'arranger quand même, moi aussi j'ai envoyé un mail à Mr. Vaillant, à force il va bouger!!!! Enfin ne te desespère pas; bon courage et biz aux petits

Anonyme a dit…

Bonjour Julie
Je trouve qu'il est criminel à notre époque que des familles soient dans la rue. Je te trouve très courageuse. Je penses aussi à tes enfants , cela n'est pas facile de vivre ou "survivre" une telle situation! heureusement ils ont une mamam qui est une battante. Je pense très fort à vous trois, hélas c'est tout ce que je peux faire...!
Je vais suivre de près ton blog en espérant que ta situation évolue dans le bon sens.
à bientôt!

Gaufrette Girl a dit…

Bonjour Julie,
Je lis avec soulagement que tu es bien au courant de tous les recours possible, tant mieux. J'espère que Monsieur ton député à force de recevoir des courriers ou mails te concernant, trouvera une solution. Surtout gardes espoirs, tu y arriveras.
Très sincèrement

gwenddydd a dit…

Heureuse de lire de "bonnes" nouvelles. Tu seras au chaud avec tes petits, c'est déjà l'essentiel.
Et puisque tu travailles à l'Université, as-tu, tout bêtement, pensé à t'informer au CROUS ? Je sais que le logement étudiant est lui aussi en crise, mais toute piste est peut être bonne à étudier...

carole a dit…

un petit mot pour te dire de garder bon courage!!

isa a dit…

je vous admire...étant dans une situation moins difficile que la votre mais au demeurant tout aussi destabilisatrice...je subis depuis le décés de mon époux l'irrévérence de tous ceux qui vivent bien au chaud dans leurs f5 avec leurs petits confort ,égoîste et qui font abstraction du malheur d'autrui !! malgré mes petits moyens, je vous offre l'hospitalité d'un logement ou vous pourrez trouver le calme, chaleur humaine et le rire, l'insousciance pour vos bambins.
de tout coeur avec vous dans votre combat
toute mon admiration isa

Zenflower a dit…

Bonjour Julie, bonjour Jules et Orphée.

Je viens de lire ton blog du début à la fin, je suis émue et en colère. Tu nous donnes une leçon de courage et d'humilité qui fait du bien.
J'ai écrit un mail à Mr Vaillant, j'espère qu'il va enfin se bouger.
J'habite Issy les Moulineaux, si je peux faire quoi que ce soit, n'hésite pas à me contacter (par exemple, t'emmener récupérer des affaires, ou à certains rdv). grangececile@yahoo.fr
Je t'envoie toute l'énergie positive dont je suis capable.
Courage!

golda a dit…

je découvre ton blog et je suis effarée de tout ce que je lis, je ne peux qu'imaginer ton quotidien avec 2 enfants. :(
En tout cas je te souhaite beaucoup de courage et c'est une excellente chose que tu ai quelqu'un qui puisse vous héberger.
Je suis sur paris, dans le 13éme, je ne peux pas te proposer beaucoup, mais si tu veux un jour, venir passer une journée à la maison, mon conjoint souvent travaille et je suis seule avec mes bouts de choux, c'est avec plaisir, je ne suis pas une grande cuisinière, mais c'est de bon coeur. ET puis une invitation de temps en temps ça fait du bien au moral, ça permet d'oublier un court instant les soucis du quotidien.
C'est une proposition sérieuse et qui vient du coeur.
Tu as mon blog, tu peux me joindre quand tu le veux, n'hésite pas, je sais que lorsqu'on est au fond, une main soit elle si petite fait du bien. Si je pouvais faire plus je le ferais, mais je ne peux pas. Plein de courage à vous.

bisous

Anonyme a dit…

Bonsoir Julie,
J'ai découvert votre blog par l'intermédiaire d'une amie que je m'étais faite sur auf, Leokadie, qui a découvert votre histoire chez une de ses copinautes de canalblog.
Je suis prêt, moi aussi, à envoyer un courrier pour appuyer la démarche de Julie. En protestant contre le fait que le Droit Au Logement Opposable n'est qu'une coquille vide si des logements en état d'être occupés, mais vides, ne sont pas réquisitionnés. D'autant que Julie pourrait payer un loyer.
Bertrand
bertrando68@yahoo.fr

Anonyme a dit…

Bonsoir Julie,

Depuis quelques jours, j'ai découvert ton blog. Tu nous donnes avec tes petits bouts une belle leçon de courage.
J'ai été effarée de voir les prix des locations pour de petits studios (à peine plus grand que les kots de mes 2 fils). J'habite en Belgique et je ne peux guère t'aider mais si tu as besoin d'un mail pour un petit mot de soutien (pétition ou autre), donnes-moi l'adresse, ce sera avec plaisir.
Bisous à vous 3
Brigitte

Marie a dit…

j'aurai peut être quelque chose à te proposer , un poste plus un ogement car ma maman prend sa retraite (paris 15) et ils cherchent une personne pour la remplacer

clairesoleil a dit…

je suis heureuse de vous savoir à l'abri pour qqs jours... j'espère que cette situation va se débloquer !

Sophie M. a dit…

Courage Julie.

fils et aiguilles a dit…

je suis contente que pour quelques temps tu puissez dormir sous un toit au chaud avec tes enfants... J'espère que très vite ce sera sous ton toit! Courage et à bientôt

http://lacuillerenbois.canalblog.com a dit…

J'ai reçu une réponse au mail à Monsieur VAILLANT.
Je pense que tous et toutes avons eu la même.
Je te la mets ici :

Je fais suite à votre courriel au sujet de la situation locative de Madame Julie Lacoste
Il conviendrait de prendre contact avec les assistants parlementaires de Daniel Vaillant à l'adresse suivante :
Permanence de Daniel Vaillant
13 rue Cavé
75018 Paris
LUNDI : 15h30 - 19h30
JEUDI : 10h00 - 12h30
Vendredi : 10h00 - 12h30
Tél 01 42 62 87 15


Mais je suppose aussi que tu as ces coordonnées.

claire a dit…

courage julie, tu vas t'en sortir, j'ai une question a deux balles;;; n'est il pas possible d'aller chez des parents en province?où ça serait stable et ou tu n'aurais pas a changer sans arrete de maison? , ton contrat est precaire, tu peux peut etre recommencer ailleurs ou les dossiers sont moins nombreux.et trouver un boulot en attendant de passer tes concours... tu vois ce que je veux dire? te poser, et souffler pour mieux repartir? je sais que c'est pas simple mais là ta vie est compliquée ...et biensur je suppose que tu y a deja pensé.


j'ai une idée a voir.... je sais que parfois des personnes agées cherchent a avoir qq'un a domicile pour les nuits..... souvent des etudiants mais parfois ces personnes sont tres seules et la presence d'une maman et d'enfants pourquoi pas pourrait seduire. j'ai deja vu dans le passé des annonces .... je lance l'idée...pourquoi pas... le temps de....bizzz

Saint Ange a dit…

Je te souhaite beaucoup de courage Julie . Pas mal de pépins dans ma vie, mais jamais sans toit avec des enfants en bas âge en plus...un cauchemard...Je te trouve super courageuse , ne baisses pas les bras.
j'espère que les jours à venir vont être meilleurs, tout va s'arranger tu verras. il y a quand même des gens formidables sur cette terre ( à voir certains coms).

arielle a dit…

2.70… émue aux larmes
(la générosité existe encore)

Dans mon canapé, triste et perturbée,
Je retourne dans tous les sens
Le problème actuel de cette société.

Je suis une « nouvelle pauvre » en errance,
Selon la formule contemporaine.

C’est à dire que malgré mon travail honorable,
Je ne peux pas vivre correctement.
Il est difficile d’assurer la table,
De nourrir les enfants.

Et demain je dois aller usiner.
Comment faire sans essence ?
Sans même un ticket de bus pouvoir acheter.
Cela frôle l’insouciance…

J’y vais quand même.
Je ne peux pas perdre une journée.

J’ai exactement 2 euro 70 pour ma voiture alimenter.
Le caissier acceptera t-il cet affront ?
Je tente le coup, je pose la question
Devant le regard hagard d’une cliente bien née

J’obtiens l’accord du grand black en caisse
Et part guillerette pomper 3 gouttes.
Ouf ! sauvée !

La cliente heureusement chapeautée s’approche de ma vieille caisse
Et tendrement me tend un billet qui me déroute.
J’ai la gorge serrée !

« Comment vous rembourser ? où et quand ? »
« Là n’est pas le sujet. Passez une bonne journée »
Puis remettant ses gants,
Elle disparaît.

Je suis restée pantoise,
Je pensais que c’était chacun pour soi !
Et bien non, la générosité ça existe encore.
Bravo Madame qui méritez bien votre Majuscule si noble.

J’espère qu’un jour vous me lirez
Car vous m’avez réconfortée aux larmes.
Pour une fois, je pleurais de joie. Je n’oublierai jamais
Que vous êtes une grande âme.

... je connais ta situation ! courage.......
arielle

sofinette a dit…

Bonjour Julie,
Je découvre votre blog et je suis révoltée et admirative devant tant de courage et de détermination...
A l'autre bout du monde je ne peux malheureusement pas vous aider si ce n'est par mes sincères encouragements et un post que je viens de laisser sur mon blog. Je vous souhaite de retrouver très vite un logement et de ne surtout pas perdre espoir !
Je vous embrasse bien fort et mille carresses à vos petits bouts...

www.lafeecoccinelle.canalblog.com

mammilou-mijo a dit…

A nouveau je te suggère d contacter RMC et l'émission de Jean Jacques Bourdin car vraiment je pense que cela pourrait débloquer ta situation. Si tu ne te sens pas de les contacter je veux bien envoyer un mail à l' émission pour leur parler de ta situation. Mais je ne le ferai pas sans ton accord.
Courage.

Céline de noisy a dit…

J'ai tout lu !!!
Ce que je retiens de tout cela c'est ton courage.

Pas de mots pour exprimer ce que je ressens ou alors ils ont déjà été dit par d'autres !!!

Je fais circuler autour de moi, et je te dis quoi !!!

Juste une question, tu cherches que sur Paris ?

Cornélia a dit…

bonjour, je suis tombée sur ton blog un peu par hasard, et j'ai été interpelée, étant moi même éducatrice, je viens de finir un contrat dans un service social pour les personnes sans domicile.
Si tu veux discuter avec moi, n'hésite pas à me contacter sur mon mail cornett@free.fr
bon courage

Léokadie a dit…

j'ai moi aussi relayé l'info, sur mes 3 blogs ...
car ton histoire ressemble tellement à l'histoire actuelle de ma soeur ! elle a un toit, un studio de 20 m² dans lequel elle vit avec sa file de 7 ans et son mari ... je ne sais pas jusquà quand elle aura ce toit mais elle en a un !!! pas de travail alors qu'elle est une secrétaire médicale de premier ordre .... son mari bosse de temps en temps car comme le logement, le boulot ne courre pas les rues !!!
je te souhaite beaucoup de courage et bonne chance!!!!
Léo

DD a dit…

bonjour Julie
je me sens bien impuissante n'étant pas sur Paris, j'espère que cette situation va avancer positivement et rapidement pour vous et les enfants, je vous souhaite beaucoup de courage dans ces moments difficiles, passagers je souhaite ...
j'ai vu que golda propose de vous rencontrer, je la connais à travers nos blogs, cette maman a une générosité profonde, allez vers elle, son soutien moral vous sera bénéfique, j'en suis sûre
amicales pensées .

Elsa a dit…

Bonsoir Julie, bonsoir Jules et Orphée,

je découvre ce journal de bord et je suis très touchée par la sincérité de tes articles. Comme doivent l'être tous tes lecteurs qui ont un toit et ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont.
Alors je tenais à vous adresser un message de soutien, bon courage pour votre combat.
J'espère que ce blog vous aidera, en tout cas je suis agréablement surprise par toutes les démarches de solidarité. J'espère que vous pourrez en tirer quelque chose de positif.

Brigitte a dit…

Je suis de tout coeur avec vous , j'habite les Vosges et je relaye votre blog ,un logement, oui, je vous souhaite d'en trouver un , je ne peux que vous soutenir, tenez bon , l'union fait la force même si vous êtes pudique

__L__ a dit…

Comment rester insensible à ce que tu vis aujourd'hui? Je suis une maîtresse, laisse le temps à ton enfant, il est bien trop préoccupé par votre situation actuelle pour s'investir dans le travail scolaire... c'est toujours mieux comme réaction que de somatiser et de tomber malade! Chacun s'exprime à se façon. Il sait que tu te bas pour lui, pour vous, et ce combat que tu mènes sera toujours un modèle pour lui, celà lui apportera bien plus qu'un mois d'école "en décalage" ;-)
Courage à vous... ça semble si peu, que faire de plus? Dis nous!!!

valfran a dit…

Je suis bien contente d'avoir de des nouvelles de la petite famille et de vous savoir au chaud pour quelque temps, je psense souvent à vous trois, j'ai fait lire ton blog à mes enfants, ils sont révoltés et demandent souvent ou tu en es. Bon courage à vous 3.

Anonyme a dit…

Bonsoir Julie. Je réside dans le sud et me sens impuissante devant tes difficultés. Je ne peux que te faire part de ma solidarité dans ton combat légitime et espérer que tes démarches aboutissent au plus vite. Je souhaite très fort que cette période difficile soit suivie de près par des jours meilleurs que vous saurez savourer toi et ta petite famille. Ainsi va la vie qui finira par te sourire pour ta ténacité et ta détermination à t'en sortir. Tendresse et ne lâche rien.

Tic@ !! a dit…

je ne peux que t'envoyer tous mes encouragements! la blogosphère est magique pour ça, un véritable moteur, un soutien solide! Le conseil de mammilou, contacter rmc-infos, est très avisé, les médias ont du poids. En te souhaitant que cette mauvaise passe touche très vite à sa fin.

Aurélie a dit…

Je me joins à tous les encouragements que tu as reçus, j'y ajoute toute mon admiration.
Quelles épreuves, quel courage vous avez toi et tes bouts de chou.
J'habite trop loin pour pouvoir t'aider autrement qu'en t'offrant tout mon soutien, je le déplore.

Surtout garde espoir !

ciboulette100 a dit…

heureuse d'avoir de tes nouvelles, heureuse de te savoir au chaud avec tes deux petits pour quelques jours, mais j'aimerais tant que tu le sois définitivement... Je vais aussi envoyer un mail à Mme BOUTIN, après tout, depuis le temps qu'elle nous casse les pieds avec ses airs de dame patronnesse, si elle pouvait servir à quelque chose, ça serait pas mal !!! Plein de bisous à vous trois.

Anonyme a dit…

Cela fait quelques fois que je te lis.
je trouve cette situation plus qu'inadmissible!!!!
Ce n'est pas croyable que rien ne bouge,il y a deslogements vides partout qui tombent en ruine et personne ne bouge pour les rehabiliter!
N'as tu pas pensé a quitter paris?
peu etre dans le sud de la france les logements sont plus dispo et beaucoup moins chers.
je te souhaite que tout rentre vite dans l'ordre et que ce ne soit qu'un mauvais souvenir.
a bientot
laure

Kaki a dit…

Je susi tombée sur ton blog par hasard... Evidement comment ne pas être concernée... C'est assez inhabituel de ma part mais à situation d'urgnece, reaction d'urgence... je n'habite pas très loin... Pas le 18ème mais pas très loin... J'ai un toit, je vis seule avec mon fils et si tu as besoin, nous sommes là, je n'ai pas des revenus hallucinants mais j'ai un toit... Un toit que je peux partager... Et une voiture aussi, si tu as besoin de faire des démarches ou autres... Je conduis plutot bien (enfin j'ai jamais tué personne -p).. et peut-être du boulot, je suis fonctionnaire aussi et je pourrais surement appuyer un plein temps si tu es interessée et peut-être un petit chez toi... Il faudrait que l'on puisse en discuter ailleurs que dans tes commentaires en fait... Je te laisse mon adresse mail et surtout N'HESITE PAS

perine75017@msn.com

Bon courage à tous les trois...

marion a dit…

c'est ton toit à toi qu'il te faut. Vivement que tu ouvre la porte de ce logement auquel tu as droit.

Maryline a dit…

Bonjour Julie, merci pour ce long message qui nous éclaire un peu et nous permets d'orienter nos recherches et essayer de trouver des solutions. Ton combat est le notre et nous laisserons pas tomber. Je t'embrasse. Courage TU VAS Y ARRIVER

ViRginiE a dit…

Bonjour Julie.
Je découvre ce blog et tes mots me touchent beaucoup.
Je te souhaite de garder courage et suis contente que vous ayez un toit pour quelques temps.

Silvana a dit…

Merci Julie pour votre si gentille réponse,c'est tout de même incroyable que les choses aillent aussi lentement au niveau administratif. Je continue de me renseigner autour de nous pour voir si quelqu'un pourrait vous héberger, gardez courage !
Gros bisous aux enfants et un bisous spécial pour la super maman courageuse que vous êtes .
A bientôt.

Manny a dit…

Bonjour Julie
je suis contente de te savoir à l'abri pour quelques temps, j'espère que les choses vont bouger rapidement
Bon courage

florence a dit…

Bonjour Julie
je découvre ton blog et suis très admirative de ton courage et en même super en colère parce que je suis sure qu'il y a plein de logement vide à Paris. gardés vide par des gens sclérosés qui ont peur des loyers impayés. c'est une honte que des familles aujourd'hui soit à la rue.
je vis dans le sud, c'est un peu loin pour faire quelque chose, mais si ça peux t'aider je vais envoyer la lettre à ton député.
Courage,à très bientot

chouchou143 a dit…

mon dieu quel courage vous avez , je suis contente de vous savoir à l abri au moins pour un temps , et quel joie de ce dire que la solidarité existe encore
bon courage et des bisous à vos loulous

Anonyme a dit…

Je suis tombée, par hasard sur votre blog. je connais bien les difficultés auxquelles vous êtes aujourd'hui confrontée, puisque je suis assistante sociale et que j'accompagne bon nombre de famille, dans ce parcours difficile. Pour le dossier DALO, je viens mes premiers dossiers ( adressés, en préfecture ,en janvier , viennent juste de passer en commission. malheureusement, je ne suis pas sûre que l'avis positif ne change grand chose concrétement. Avez vous essayer de saisir le Défenseure des Enfants ? c'est une équipe vraiment motivée et dynamique qui tente ( et obtient des réponses) de faire respecter les droits des enfants. le droit à une vie d'enfant passe , à mon sens , par un foyer stable et un toit.

Je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches. n'hésitez pas, si vous avez besoin de plus de renseignements.

Judith a dit…

Lu aujourd'hui : http://fr.news.yahoo.com/4/20081105/tts-france-logement-tribunaux-ca02f96.html
Peut-être une ouverture pour toi et tes enfants Julie ?

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis Esuna de "vefblog" et j'ai vu un message d'une amie bloggeuse et j'arrive.
J'ai bien lu tout ton blog et j'ai.. comment dire ? beaucoup de peine pour toi.
En 2003, je me suis retrouvée aussi sans logement avec mon fils (je suis célibataire et mon fils a maintenant 13 ans)suite à une mutation de province à la région parisienne.
Pourtant, je suis fonctionnaire titulaire. Je téléphonais tous les jours à gauche, à droite, j'ai écrit au Préfet, maire, etc....Rien. Même l'association de la préfecture du Val de Marne (département où je venais d'être mutée) qui s'appelait "enfance, famille...." (un truc comme ça, j'ai oublié) ne m'a pas répondu.
A la rentrée scolaire, où incrire l'enfant ? Les affaires d'automne et les afaires scolaires étaient dans des cartons, rangés dans un garage prété, bien loin...Fallait tout racheter.
Bref, pas la peine de tout raconter. Au final, c'est mon directeur, qui, me voyant arriver de nouveau avec mon gros sac et + , qui s'est enfin décidé à contacter la préfecture et 1/4 d'heure après, "on" m'attribuait un 2 pièces !!! Comme quoi...(oui, c'est écoeurant)
Je voulais juste me présenter ainsi pour que tu saches que je te comprends très bien. Tu es très très courageuse mais que ne ferait-on pas pour nos enfants ? Ne jamais baisser les bras.
Je crois avoir lu un modèle de lettre, quelque chose comme ça, je vais voir et le faire pour que tu aies une personne de plus qui écrit plus haut, là où les grands fonctionnaires sont bien au chaud.
J'ai vu pour ton petit Jules et la maternelle. Pour Orphée.
Les enfants ressentent tout de nous, même si on fait des efforts pour cacher nos soucis, nos baisses de moral...
Heureureusement qu'ils sont petits en fait, ils n'auront pas trop de mauvais souvenirs. Si Jules posent des questions plus tard, tu pourras toujours lui répondre, sourire aux lèvres, tel un mauvais souvenir qui est très loin. Vous êtes hébergés pour un moment, c'est rassurant.
Je ne vais pas monopoliser ton bog plus longtemps, je te laisse.
Si tu as besoin, vas sur "vefblog" puis cherche à gauche "esuna" (mon pseudo)et une fos dans le blog, tu y verras une image dans la présentation en haut du blog, en forme d'enveloppe : cela signifie que tu peux écrire directement un mail (à moi en l'occurence). N'hésites pas, je te comprends tellement, je serais là pour toi.
Bon courage et à bientôt.

Elise a dit…

Bonsoir Julie,
J'ai découvert ton blog grâce à celui de Silo et je suis très touchée par la situation dramatique que tu vis avec tes petits bonhommes. Je me sens bien impuissante mais j'ai moi aussi envoyé la lettre à ton député en espérant que cela pourra avoir un impact positif et rapide. Je souhaite de tout coeur que vous ayez très, très bientôt un joli petit nid rien qu'à vous. Plein de courage pour cette attente !

sissi minanaä a dit…

partie ce matin du fond de l'Aveyron, ma lettre pour le député de votre circonscription,
bien à vous.

distantshores a dit…

je te souhaite beaucoup de courage, je ne peux rien faire directement mais je fais passer le message sur mon blog et je pense a toi illico si j'entends parler de quelque chose, pleins de bises a toi et tes enfants, courage..

laure a dit…

heureuse de savoir qu'un petit programme est en place pur quelques temps et que vous n aurez pas à chercher où dormir au jour le jour dans les semaines qui viennent.
Ma meilleure amie et assistante sociale, je ne connais que trop bien le manque de solutions qu ils peuvent avoir même en se démenant. c est rageant! J espère, j espère, pour vous!!!

Plume a dit…

Contente d avoir de vos nouvelles et de vous savoir au chaud quelques temps. En esperant que Mr Vaillant en est ras le bol de recevoir des mails de toute la blogosphere et que enfin il fasse quelques choses. Nous allos preseverer tant que tu n aura pas pas un toit;
courrage ma tite Julie, tu va y arriver.
Je pense souvent a toi et te enfants
Je vous embrasse tous le trois

Manue a dit…

Bonjour
C'est une amie qui m'a demandé de passer sur votre blog pour voir si je "n'aurais pas une idée de génie" pour vous aider ... Je l'en remercie.
Je n'ai pas nécessairement d'idée de génie, malheureusement, mais par contre des idées, oui, globalement, et aussi quelques connaissances. J'ai cru comprendre que vous étiez sur Paris, et que vous cherchiez un logement sur Paris. Je n'ai pas tout lu encore, je vais le faire. Vous pouvez me contacter sur mon propre blog ("contact" en bas de la page), et on pourra essayer de voir ensemble quels leviers tenter d'actionner éventuellement, sans assurance de succès, mais au moins on aura encore essayé. Vous pouvez me faire confiance. Cordialement, et bon courage. Sincèrement.

Anonyme a dit…

Un petit mot pour te dire que je te lis depuis le sud de la France, et que je sens d'ici les ondes positives qui vous entourent!
J'ai envoyé le courrier au député rédigé par Marion... J'espère que l'ensemble des gouttes d'eau que nous sommes déclenchera quelque chose!

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Je vois que vous avez de quoi être hébergée temporairement. Effectivement si vous n'êtes pas titulaire, pas de possibilité de demander un logement. Quant aux demandes de logements de la mairie de Paris, on se demande finalement QUI y a droit....

Anonyme a dit…

Je n'ai pas lu l'intégralité de ton blog, mais je suis de tout coeur avec toi.
As-tu déposé un dossier à la RIVP ? Si oui as-tu eu contact avec qq1 ?
Moi, je suis standardiste pour la RIVP. Je ne pourrais avoir aucune influence car c'est un organisme très sérieux où il n'y a pas de "piston". Mais je sais qu'ils font le maximum (même si les demandeurs de logement n'en n'ont pas l'impression).

Cathy a dit…

Soulagée d'avoir un peu de tes nouvelles...
Bon courage Julie.

choukette a dit…

C'est hallucinant de voir qu'a notre epoque on pourrait réquisitionner des logements vides et ca ne se fait pas?
pourquoi ne pas aller voir cette association qui squatte les anciens bureaux fermés depuis longtemps? j'ai oublié le nom

aurelie a dit…

le blog circule très bien effectivement...on ne peut être que touché par votre histoire car elle est tout simplement révoltante! Accrochez vous, vous avez une telle énergie que ça va payer! courage
une lectrice en passant

biba24 a dit…

Chère Julie, votre carnet de bord m'a beaucoup touchée. Je ne peux malheureusement pas vous être d'une grande aide, résidant dans le Sud-Ouest de la France et je vous laisse ce message afin que vous sachiez que je pense à vous très fort et que je souhaite que votre situation s'améliore rapidement. J'ai écrit un post sur mon blog en donnant le lien vers le votre, on ne sait jamais un de mes visiteurs pourrait peut-être vous venir en aide...
Toutes mes pensés vous accompagnent pour aider à traverser cette épreuve
Bien à vous, Biba24

Emmanuelle a dit…

Bonsoir Julie, merci de nous donner de vos nouvelles. Nous avons beaucoup parlé à nos filles de la situation que vous vivez, elles ont lu votre blog, compris ce qui se passait et compati.
J'espère que nos lettres à M. Vaillant porteront leur fruit.
Bon courage...

La Grenouille a dit…

C'est samedi, un p'tit coucou comme ça, en passant, un coucou du week-end. On pense à toi, à vous. A bientôt !

Valérie a dit…

Très touchée par votre blog.
effarée par le prix des location.
je pense à vous, et si je peux faire plus..

Dominique a dit…

Je suis tres émue par ton histoire et en meme temps révoltée de ne pouvoir rien faire, je vous souhaite beaucoup de courage, j'ai mis un lien sur mon blog, qui sait au hasard des visites, quelqu'un proche de chez toi pourra t'apporter une aide.je suis effarée par le prix des locations;Je souhaite de tout coeur que ta situation évolue et que ces mois de galères ne soient plus qu'un mauvais souvenir.
bon courage et gros bisous du Sud Ouest
Dominique

cassandra06 a dit…

et bien on peut pas dire que des démarches tu n'en es pas fait!!!! garde espoir avec tout ça ça va déboucher sur quelque chose de bien pour vous trois.

Anonyme a dit…

Julie, avez-vous pensez de partir de Paris ? Pourquoi vous y restez ? Pour un travail au mi-temps ? Vous pouvez en trouver ailleurs ! Votre mère pourrait peut-être vous aider de vous installer à Bordeaux ?

BriBriMX a dit…

cela fait mal de lire tout ce qui t'arrive, mais tu as tellement de courage...
bien à toi

Anonyme a dit…

je vous trouve très courageuse, j'ai eu aussi une enfance difficile
Bon courage,
Bisous

Anonyme a dit…

Encore une histoire émouvante qui va faire pleurer dans les chaumières. Mais résumons : elle avait un travail à Bordeaux, "qui ne correspondait pas à ses rêves" et qu'elle abandonne pour faire une école de théâtre (les débouchés sont nombreux, c'est connu), veut vivre à Paris où la vie est tellement chouette, fait deux enfants avec un SDF (ah ! l'amour) qu'elle quitte ensuite, et galère pour trouver un logement. A 31 ans, il serait peut-être temps qu'elle sorte de l'adolescence !

Victor a dit…

bonjour Julie, et je dis bonjour à tes deux enfants.J'ai lu ton blog (grace au Monde) et j'ai décidé de t'écrire. Ce blog va terminer dans un livre... et il Je travaille dans l'université de strasbourg (enseignant)et je veux t'aider. à trouver une solution digne et stable. Alors je te pose des questions: quel travail fais-tu actuellement à la bibliothèque? de quelle bibliothèque s'agit-il?
je vais tenter de vous trouver un logement dans la ville où est le centre universitaire que je dirige et comme nous avons besoin d'une personne qui travaille dans notre petite bibliothèque, je pense que ceci pourrait aller bien pour toi. Encore une question: souhates-tu partir de Paris? Pour tes enfants c serait-il pas un autre rupture supplémentaire?
bien à toi
victor

Anonyme a dit…

Bonsoir Julie
Je passe de temps en temps sur ton blog pour prendre des nouvelles.
Tiens bon.On pense a vous

Anonyme a dit…

Bonjour,
Tout d'abord mes condoléances pour le décès de votre frère.
Je suis moi aussi maman de 3 enfants et ai récemment lu votre histoire dans le magazine Le monde.
Si vous ne trouvez pas de lieu où vous logez, n'hésitez pas à me contacter au 0950103813/0664865337/0153348178; on vous fera une place à vous et vos enfants.
J'habite dans le 12ème à Nation.

A bientot
Odile

Anonyme a dit…

Bonjour Julie et les enfants, j'espère que votre situation s'est ammélioré depuis la publication de l'article du Monde. Je suis comme beaucoup de gens, sensible à votre situation. Je suis père, j'ai connu à un certain moment de ma vie une grande précarité... et j'ai longuement usé les bancs de la fac de Malakoff ! Je souhaiterais faire quelque chose pour vous selon mes capacités. Je possède avec mon épouse des gîtes de vacance dans le Gard. Venez-vous y reposer avec les petits ! Bon courage
Yves (www.masdesroses.fr)

ugg boots sale a dit…

I have searched the net and I should say I've not come across an article like this which is so easy to understand and learn

Qui êtes-vous ?