jeudi 26 février 2009

C'est les vacances scolaires, les enfants rentrent samedi soir avec leur grand-mère et je dois absolument trouver un lieu pour les accueillir. Du coup je n'arrive pas vraiment à me reposer pendant leur absence.

Une amie m'a proposé une sous-location dans le 19 ème qui est finalement tombée à l'eau. Elle part fin février et a tout de suite pensé à nous, sauf que la propriétaire a estimé que le loyer n'était pas assez élevé et a voulu doubler le prix… Finalement mon amie s'est disputée avec elle car elle est contre ce genre de pratiques.

Pendant ce temps, je loge chez une amie d'Emmanuelle qui m'a prêté son logement, une petite maison au fond d'une cour, c'est très agréable, on se croirait à la campagne.

J'aimerais trouver un logement de transition avant d'emménager dans notre appartement. Un logement où on pourrait se poser un peu sans que je me demande sans cesse où nous irons après. C'est drôle, les enfants ne me demandent jamais rien. Sans doute ils me font confiance… Jules est très partagé sur le fait de retrouver un toit. Il me dit qu'il préfère « vivre comme un bohémien » car il n'est jamais seul et rencontre plein d'enfants, mais en même temps je sais qu'il voudrait bien récupérer ses jouets. Il se souvient parfaitement de tous ceux qui se trouvent dans la cave !

Camille est venue à Paris cette semaine, nous avons pu visiter quelques appartements ensemble. Je dois en voir trois autres ce week-end avant qu'elle choisisse celui qui sera le plus intéressant à la fois pour elle et pour moi. Evidemment je n'ai pas carte blanche, elle m'a donné ses exigences, cela va de soi.

Une lectrice m’a fait la remarque : « Cela doit être une expérience particulière de passer des interminables dossiers de demandes d'HLM à acheteuse potentielle via des agences immobilières ». Effectivement, cela est assez étrange mais ce qui m’a le plus dérouté c’est comment l'accueil change dans les agences immobilières. Lorsque je me présentais avec mon petit dossier pour une location, ils n’avaient rien à me proposer… Une agence m’avait même dit sèchement qu’avec deux enfants je devais obligatoirement avoir un trois pièces sinon les assurances ne fonctionneraient pas, sauf qu’avec mes revenus ils ne pouvaient rien me proposer de tel… J’étais dans une impasse. Et voilà que la même agence m’a fait des ronds de jambe lorsque je me suis présentée pour acheter un appartement avec Camille. Cela ne m’a pas fait plaisir, j'ai même trouvé cette attitude assez pitoyable !

17 commentaires:

La Gaufrette a dit…

malheureusement l'attitude que tu décris et souvent la même. c'est terrible de tenir de tels propos à quelqu'un dans la difficulté. Mais les agences immobilières se sentent fortes alors elles en profitent; Moi aussi il me faillais à l'époque minimum un 2 pièces mais ils me rétorquait que je n'avais pas assez de revenus un véritable casse tête !!!! Bon courage la fin est proche.

Alice a dit…

Si vous saviez comme je suis pressée d'ouvrir votre blog et d'y lire le premier billet écrit de chez vous, de votre appartement A VOUS !
Et j'espère que ce sera le plus rapidement possible, c'est dit légèrement comme ça, mais je l'espère du fond du coeur, croyez moi !
Courage pour ces dernières semaines, des poignées d'espoir !

marion a dit…

bientôt, bientôt nous viendrons lire le premier billet que tu posteras de chez toi.

Aline a dit…

Ça fait tant plaisir de lire ces bonnes nouvelles!
Amitiés,

Bénédicte a dit…

Moi aussi j'ai un temps de retard pour découvrir ton blog ...
Dans l'avant-dernier message tu parles d'un appart un peu au-dessus de tes moyens. Il vient de m'arriver la même chose sur une maison de village, dans le sud. Une chouette grande maison que je lorgne depuis vingt ans ... Considérant le contexte actuel, j'ai demandé à l'agent immobilier de raisonner le propriétaire qui selon les règles en vigueur ces dernières années voulait spéculer. Bref, il a fait descendre le prix de 40 000 euros, ce que j'avais demandé. Bon, il est resté un moment au tel avec le proprio qui avait refusé plusieurs propositions à ce prix, mais étant donné qu'il est soudain devenu plus difficile de vendre un bien, ça vaut le coup d'insister. même les agences cherchent à faire du profit dans des délais raisonnables.

Bénédicte a dit…

J'oubliais. Il semblerait que ça sente le bout de la galère. C'est super! Entre 18 et 19 ans, j'ai aussi été sans appart. je me souviens de l'angoisse que je ressentais à cette époque. Ensuite j'ai vécu avec des revenus minimum avec mes enfants. Aujourd'hui,j'ai vingt ans de plus, une maison ( bientôt deux, j'en garde une pour mes enfants, je ne veux pas qu'ils vivent ce que j'ai vécu) et j'ai constaté que les gens qui ne se laissent pas faire finissent par y arriver. Il semblerait que tu fasse partie de ceux-là.
Une autre bonne nouvelle, il fait beau!

Plume a dit…

Rhoooooooo comme j ai hate de lire le premier billet que tu postera de ton chez toi!!!
Tu arrive enfin au bout du tunel, on commence avoir la lumiere!!
Bon courrage pour la derniere ligne droite

Cathy a dit…

Oh oui moi aussi j'ai hâte de te lire dans ton petit nid.
Bon courage .

Lodji a dit…

Ces agents immobiliers sont de vrais charognards... et de grands menteurs, avec une apparence des plus honnêtes mais sans aucune humanité... No comment !
Je te souhaite de trouver rapidement un chez-toi, de goûter enfin à la douceur d'un nid douillet pour toi et tes enfants, et de retrouver, de ce fait, une vie digne de ce nom :-)

kikizita a dit…

courage, courage ! Bientôt fini et tu regarderas cette année comme une drôle d'aventure humaine. Que de rencontres ! Encore un peu d'énergie, quelques mois, et puis tu pourras poser tes valises.
On continue à pensez fort à vous 3 ! Biz !

clairesoleil a dit…

le printemps arrive avec son renouveau... courage...

Plume de savon a dit…

Ca va doucement, mais ca avance plutot surement alors je suis tres optimiste. Toujours heureuse de te lire! Je ne ferai pas de commentaires sur l'attitude de certaines personnes, ca me degoute, c'est tout. Tu vaux bien mieux qu'elles, garde la peche!

anne a dit…

oui, enfin, pour les agents immobiliers, faut pas généraliser! Mon ami en est un, et il est tellement "humain" qu' il vient de se faire virer, parce qu' il ne truandait pas les gens et donc ne vendait pas!!!
Bref, Julie, je te suis toujours, et je suis d' accord pour dire que quand on ne lache pas, il y a un cadeau au bout du parcours!
Je comprends bien ce que tu vis, car a 22 ans, je me suis retrouvée avec ma fille sans appart, sans boulot, sans RIEN, et je n' ai jamais laché ;-)

solenne a dit…

ça faisait longtemps que je n'étais pas venue lire des nouvelles,
c'est incroyable la proposition de Camille !
nous qui venons justement d'acheter un appartement (dans ton quartier je crois, si j'ai bien tout suivi), j'admire qu'elle accepte de s'embarquer dans une telle aventure pour t'aider !
(mais tu le mérites !)

Anonyme a dit…

Bonjour Julie,
Je voulais simplement vous signaler à vous et à votre amie qui vous avait proposé une sous-location que l'augmentation de loyers doit être mentionnée dans le contrat de location et qu'elle est plafonnée! Elle ne peut en aucun cas atteindre le double du loyer initial. Vous pouvez appeler l'ADIL de Paris pour obtenir des infos complémentaires.Bonne continuation .
Choo

ciboulette100 a dit…

Chère Julie, je passais régulièrement vous voir, même si je ne laissais pas toujours de coms, qui se seraient noyés dans la multitude ;) J'espère que le bout du tunnel est pour bientôt et que d'ici quelques semaines vous pourrez nous annoncer une bonne nouvelle. Bises à vous trois, et bravo à votre amie !

ugg boots sale a dit…

I have searched the net and I should say I've not come across an article like this which is so easy to understand and learn

Qui êtes-vous ?