vendredi 6 mars 2009

J’avais réussi tant bien que mal à trouver des solutions pour le mois de mars, je pensais être tranquille pour un mois et voilà que jour après jour mon téléphone à sonné pour des annulations, parfois même à la dernière minute. J’ai dû improviser pour cette semaine, Kamini qui nous avait déjà hébergés en septembre a gentiment accepté de nous accueillir de nouveau pour quelques jours.

Le fait est que cette situation me met à bout de souffle. Je suis extrêmement fatiguée, je ne parviens plus à dormir correctement, je suis de moins en moins joviale et je n'ai plus la force de faire les démarches que je devrais faire. Je ne me sens pas du tout au bout du chemin comme certains le pensent. Il est vrai que Camille souhaite acheter un appartement pour ensuite nous le louer mais le projet est encore très loin d’aboutir ! On n’achète pas un appartement comme on achète une chemise !....

En attendant il faut de toute urgence que je trouve quelque chose pour les semaines qui viennent. Je n’ai plus d’opportunités d’hébergement dans mon quartier, et je ne veux ni ne peux solliciter les mêmes personnes qui jusqu’à présent nous ont si généreusement aidés. J’aimerais tellement que la mairie se manifeste mais jusqu'ici je n’ai toujours pas eu de nouvelles…

Je fais donc un appel ici pour une sous-location d’un mois ou plus dans le 18ème ou arrondissements limitrophes. Tout type de logement mais n’excédant pas 700 euros. Si vous entendez parler de quelque chose de ce genre, merci de faire le lien !

43 commentaires:

Lisiris a dit…

Courage Julie, il faut tenir bon. Je vais diffuser le message autour de moi, on ne sait jamais. Aviez-vous contacté Bridget (commentaire sur votre premier post de janvier) : elle a peut-être toujours son studio de disponible ? (mairie du XVIIIe). Tout va bientôt s'arranger, tenez le coup.

Danièle a dit…

Bonjour,

Je ne peux malheureusement pas te donner d'adresse, mais par contre, j'ai lu dans un magazine que les restos du coeur proposaient des logements.
Je te donne l'adresse éléctronique où tu pourras avoir des renseignements.
http://www.restosducoeur.org/logement.php
Je souhaite de tout coeur que cela fonctionne.
Gros bisous à toi et à tes loupiots.
Danièle.

suze sans fil a dit…

On va faire passer le message, Julie, courage et bises aux enfants !

malelosu a dit…

Courage julie, il ne faut pas flancher maintenant, je ne peux malheureusement rien faire pour toi (trop loin!)mais je t'envoie tout plein de courage . Bisous

carotoucour a dit…

Hello,
je suis ton parcours depuis l'article publié dans le monde. Si tu ouvres ta recherche à la proche banlieu, j'ai un chouette logement à te proposer sans limite de durée. Je suis partie vivre aux Antilles depuis près de 2 ans et depuis mon départ, après 2 locataires très très indélicats, j'ai fini par préférer le laisser vacant. C'est un petit bateau avec une chambre, un salon, un coin bureau, tout refait à neuf, à 15 minutes de la gare du nord par le RER D, à un pâté de maison de la gare, des écoles, crèches,.... Je le loue 650 euros par mois qui comprennent aussi bien le loyer que l'eau et l'électricité (calculés sur la consommation réelle de l'année précédente), les impôts locaux, tout quoi. Le bateau est meublé lit, canapé lit, frigo, machine à laver, four,... +/- vaisselle (je ne sais pas ce que les précédents locataires ont cassé??) manque l'aspirateur que j'ai déménagé avec moi. C'est sur un chouette petit port privé d'habitation, (pas un parking à bateau, un vrai village flottant!!) en face d'une base de loisir avec de chouettes voisins qui se rendent milles services qui ont des enfants et des parcours classiques ou moins classiques. je te met un lien avec quelques photos: http://picasaweb.google.fr/carotoucour/BATO?authkey=Gv1sRgCNWo2sPrkLPL_AE&feat=directlink

On ne rentrera pas en métropole avant 2011 donc ça peut te permettre d'attendre un logement social dans ton chez toi. Tu peux me joindre par mail: carotoucour@gmail.com si tu penses pouvoir t"organiser en étant à 15 mn de la gare du Nord en RER.
Caroline

Bénédicte a dit…

UN bateau quand on est en galère, c'est pas beau ! Et c'est d'une poésie incroyable ! Bon un peu de temps en trajet, mais c'est mieux qu'un château en Espagne qui coûte une fortune en hélicoptère pour aller bosser. Là, faut avouer, c'est carrément la classe ! Moi, je prends si on peut l'amener sur le canal du midi. Lundi, c'est possible ? Non ? Ben quoi, j'aurais essayé...

Bénédicte a dit…

A propos de bateau, nous débarquons en drakkar à Paris, quai de Javel, le 9 Juin. Tremblez, françois que vous êtes !

MartineR a dit…

Courage malheureusement je ne peux rien te proposer sauf mon soutien en pensée

pierrot a dit…

le bateau ça peut être une super idée pour les enfants...moi ce que je peux te proposer c'est de venir passer quelques vacances en nouvelle calédonie avec tes petits chéris, je t'héberge , je t'offre l'avion si tu veux. tu me contactes quand tu veux. J'ai la chance de très bien gagner ma vie ici alors si je peux t'en faire profiter, je ne demande rien en échange bien sur, le bonheur de tes enfants suffira au mien! mon mail: plefebvre@canl.nc

Marjolaine a dit…

Bonjour Julie,
ne lâche pas le morceau maintenant. Les associations caritatives peuvent en effet être une aide: les restau du coeur, Emaius, la Croix Rouge, j'aurais du mal à croire qu'ils n'auraient rien à te proposer...
On pense bien fort à toi et à tes bouts de chou.

silo a dit…

julie, je pensais justement à toi...et je vois que les nouvelles ne changent pas, hélas!
j'ai relayé sur mon blog, sait-on jamais?
plein de courage Julie pour cette situation qui dure.

Anonyme a dit…

Bonjour Julie
j'ai aidé un ami qui cherchait un appartement dans le 18 eme l'an passé et qui avait un tout petit salaire il a pu avoir la garantie locataire locapass (1% logement pour tout salarié) qui a avançé la caution et garantit le paiement de loyers pendant 18 mois, mais j''était prete à me porter caution si rien n'aurait marché.Pourquoi Camille ne peut pas se porter caution sur un appartment au lieu de vous acheter un appartement qui est beaucoup plus long ?Pour l'agence immobiliére elle ne prend plus aucun risque donc elle est OK pour vous louer un petit appartement.
Voici mon email car j'habite à grenoble pour en parler plus si vous le souhaitez : chapuissandrine@neuf.fr

Ne baissez pas les bras et je comprends comme cela doit etre frustrant de recevoir des messages du style' courage, vous etes au bout du tunnel' quand la lumière est presque completement éteinte...

Amities, Sandrine

carolinette a dit…

je viens de faire passer le message sur mon blog mais n'habitant pas du tous la région........j'espère que ta situation s'arrangera vite .Garde le courage qui te conduit et ta petite famille aussi.

Titsev a dit…

Julie, dans l'émission "Les Maternelles" sur France 5, ils cherchent des appels à témoin sur des gens dans ta situation "les enfants sans toit", pas très glorieux mais cela peut peut-être t'aider

Courage
Bises ensoleillées

Cathy a dit…

Hélas je ne peux que te dire "garde ton courage!
Je t'embrasse.

marion a dit…

Julie, est ce que tu veux qu'on recommence à la permanence du député, cette fis moins médiatisée mais peut être plus agressive. Il avait promis et nous pouvons lui rappeler.

helenem a dit…

Pensées et courage, courage... il faut tenir... même quand ça devient beaucoup trop long, beaucoup trop fatigant... et croisons les doigts pour une solution au bout du chemin !

Sceptique a dit…

La "Mairie de Paris" trouve sans doute du plaisir à lire les épisodes de votre "galère", et ne veut pas en être privée par votre arrivée en terre ferme. Qu'elle n'aie rien à vous proposer, depuis le temps que votre histoire est partagée avec des dizaines de témoins, est difficilement croyable.

caro a dit…

Je suis dans le sud alors je ne peux malheureusement rien te proposer, je relaie sur mon blog et surtout pense très très fort à toi et à tes petits!!

nathalie.l a dit…

courage Julie, je n'ai pas la possibilité de t'héberger vivant en Seine Maritime, et ne connait malheureusement personne sur Paris. Nous pensons fort à toi et à tes 2 petits bouts, si je pouvais faire quelquechose de plus, n'hésites pas ........

Plume a dit…

Essaye de garder le moral, je sais c est pas facile depuis le temps que ca dure.
Je serais du meme avis que Marion, nous pourrions lui rappeler nos bons souvenirs a ce cher Mr !!!
Tiens le coup!!!
A tres vite

Martinev a dit…

Je comprends votre lassitude mais souvent, c'est au moment où on se sent perdu qu'une étincelle arrive. Courage! il y a beaucoup de lecteurs de votre blog et c'est votre force. J'ai une grande admiration pour vous: la galère et une grande fierté à la fois. Je relaie sur le mien.

Anaïs a dit…

J'ai reçu très récemment une offre de sous-location longue durée, mais à Buzenval et à 800 euros. J'ignore si un locataire a été trouvé, mais je suis disposée à prendre plus de renseignements si besoin, même si je me rends bien compte que cette proposition n'a rien à voir avec ce que vous recherchez.

Plume de savon a dit…

Courage Julie, tu vas trouver une solution. Le bateau peut-etre? Je ne vis pas en France mais je fais passer l'info. Ca va s'arranger, vous n'etes pas seule!

solenne a dit…

est-ce qu'un dépannage d'une semaine pourrait t'intéresser ou est-ce que c'est trop galère avec les affaires à trimballer ? (15 au 22, pas encore sûr mais ce serait à marx dormoy)

La Grenouille a dit…

Allez, courage, on fait passer le message.

Simplynamed a dit…

Bonjour,
Je vis dans l'EST de la France et donc je ne peux que relayer ta demande urgente sur mon blog.
Mais si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre, n'hésites pas ! J'ai été très touchée par ton histoire et je trouve que tu t'en sors incoyablement bien compte tenu des circonstances ! Tu as une volonté et des ressources impressionnantes et tu peux vraiment être fière de ton parcours.
Tes enfants ont beaucoup de chance d'avoir une maman battante comme toi !

Blandine a dit…

Bonjour
Je suis dans le 18eme à Marx Dormoy.
Je ne peux pas vous héberger mais étant bientôt au chomage je peux vous donner un coup de main dans vos recherches et vos démarches.
N'hésitez pas
Amitiés
Blandine
blandine@boulen.com

choukette a dit…

Malheureusement, je n'ai rien a te proposer, mais je relaie l'info sur mon blog!!! y a bien quelqu'un qui va pouvoir te dépanner j'espère!

sophie a dit…

bonsoir, désolée de voir que le printemps qui arrive ne vous apporte pas un peu de répit.Je suis à 1000km de Paris où je n'y connais quasiment personne mais je vous envoie tout mon courage!
En revanche, s'il faut harceler de courrier le député je suis prète.

Christine a dit…

Courage Julie il faut tenir et ne surtout pas flancher maintenant
je ne suis pas d'un grand secours loin de la France et sans réel relai sur Paris
je fais passer le message on ne sait jamais
mais qu'a donné le plan bateau? je ne me rends pas compte pour les distances à savoir si c'est gérable ou pas
et sinon il est vrai que l'idée de Sandrine je crois, est intéressante à savoir Camille qui se porterait caution pour un logement ....
j'aimerais tellement qu'une solution durable te soit proposée ta "fatigue" est plus que légitime mais reste motivée
il le faut
ne pas lâcher
on est tous avec toi sincèrement
tiens bon
CHRISTINE ( Turquie )

ciboulette100 a dit…

Je crois chère Julie, qu'il faut penser sérieusement à une solution de repli en province, cette situation n'a que trop duré et ne peut plus perdurer. Vous êtes à bout de tout, les enfants sont à bout aussi, vous n'avez pas le droit de leur imposé cette situation plus longtemps. Imaginez que les services sociaux alertés par vos démarches, vous somment de leur confier vos petits ??? Ou alors, demandez à votre maman si elle peut se charger des enfants, je sais bien que vous allez souffrir de leur absence, mais au moins, vous serez rassurée sur leur sécurité. Je ne veux pas ici jouer les rabat-joie, mais il me semble qu'il n'est pas raisonnable de vous entêter ainsi. Ceci dit, je vous embrasse bien fort, et n'ose vous souhaiter une bonne continuation.

ciboulette100 a dit…

je lis dans les coms, que vous avez eu une proposition de logt, est-ce que ça a marché ?

ciboulette100 a dit…

je lis dans les coms, que vous avez eu une proposition de logt, est-ce que ça a marché ?

Anne L. a dit…

Julie bonjour. J'ai suivi votre histoire . Je vois ce soir sur le blog de Traou qu'elle met en vente son appartement 45 m2 à Belleville. Je ne sais rien de plus, ni si le quartier vous conviendrait. Ca vaut peut-être le coup de voir de plus près.
Amicales pensées,

Elodie a dit…

Quelle belle proposition ce bateau ! A 15 mn de paname en RER ! je ne suis pas à ta place, mais je crois qu'il devient urgent de stabiliser la situation pour tes enfants, et t'enferrer dans l'idée de ne pas changer de quartier (pour ne pas les déstabiliser ???) n'est pas possible plus longtemps.
Qui n'a pas changé d'école et de copain à leur âge ? ce n'est pas un grand traumatisme au vu de l'instabilité que tu t'entêtes à leur faire vivre.

Plume de savon a dit…

Comment vas-tu Julie? Un petit mot pour te dire que je pense a toi et que j'espere que tu as trouve une solution pour mars. Courage!

silo a dit…

avant de culpabiliser Julie qui ne veut pas changer d'arrondissement, ni de lieu de vie, peut-être faut-il aussi penser à la difficulté de trouver une crèche de nos jours??? et la présence du papa à proximité n'est-elle pas aussi importante?
il est bien facile d'avoir des mots durs envers une maman déjà dans la détresse....
arrêtons de juger à tout va.

NINO ET JANE a dit…

Arretons un peu nos "fais ci, fais ça", vous mettez vous a la place de Julie? Moi aussi j' ai fait déménager mes enfants 20 fois, mais pas dans le meme contexte que Julie! Elle sait bien ce qu' elle veut ou ne veut pas, et je la trouve bien plus admirable d' avoir quand meme des "exigeances", qui sont légitimes, bon sang!
Pourquoi les "services sociaux" iraient lui prendre ses enfants, c' est n'importe quoi enfin! Julie est une très bonne mère et elle travaille, si on devait placer tous les enfants mal logés, de nos jours...
Je suis en colère de l' inertie des gens compétents.
Julie, courage.
Bien à toi,
Anne.
PS: donne nous des nouvelles, le bateau?

Elodie a dit…

Bah ça c'est sur ! la papa il a l'air d'être tip top dans l'affaire ! Donc, il vaut mieux continuer a trimbaler les gosses avec des sacs plastiques sur un vélo et changer de piaule tous les 4 matins, près du super papa et d'une crèche certainement formidable elle aussi plutôt que de les installer une bonne fois pour toutes, sur ce bateau par exemple...
Cette proposition est très intéressante, d'autant que la personne qui la propose précise la qualité de l'environnement social... Mais, bon, puisqu'il ne faut pas donner de conseil parce que c'est sûrement super facho, je vous laisse à tous vos "bons sentiments" qui ne font pas avancer grand chose, si ce n'est vous donner bonne conscience et conforter Julie dans ses erreurs.

ciboulette100 a dit…

Je ne peux que partager l'avis d'Elodie. Il n'est pas question de savoir POURQUOI il y a des problèmes de crèches et de logement sur Paris. C'est comme ça, et c'est pas les manifs et les occupations par çi, par là qui vont changer les choses, parce que vous le vouliez ou non, les pouvoirs publics s'en tapent complètement, de toutes façons, ils ne vont déloger des gens pour en mettre d'autres... Le problème est, que nécessité fait loi. Et la nécessité à l'heure actuelle est de stabiliser ces deux enfants au plus vite, un adulte peut vivre ça, peut être, mais pas deux enfants. Il reste à souhaiter que les services sociaux n'interviennent pas et ne trouvent, eux, un remède radical, qui fera encore moins plaisir. Voilà ce qu'Elodie disait, et il n'y a rien de désagréable dans ses propos. C'est le bon sens même. Julie ne peut pas continuer à vivre 4 jours à droite, 8 jours à gauche. C'est intenable. Compatir et dépaner n'ont rien réglé du tout jusqu'à présent, cela ne fait que reculer une échéance. Quant à un hypothétique logement, je crois que les politiques interpelés ont été on ne peut plus clairs : il n'y a rien à espérer de leur côté. Je sais ce n'est pas juste, ce n'est pas juste, mais c'est comme ça. Il est donc dangereux, au nom du bon droit, de s'entêter inutilement dans cette situation et d'espérer en quelque chose qui a fort peu de chance de se réaliser. En disant cela, Elodie n'a rien fait de mal.

Armide a dit…

Julie Bonjour !
Je lis ton blog avec attention et beaucoup d'émotion. Je suis passée par ce genre de galère à la suite de mon divorce. Mes deux enfants trouvaient refuge dans leurs activités scolaires et tous les matins, il fallait imaginer des solutions... Je sais combien cela peut être usant. Mais nous en sommes finalement sortis.
Permets moi de mettre ton blog parmi mes liens sur mon blog
http://pistol-boule-bringe.over-blog.com/

ugg boots sale a dit…

I have searched the net and I should say I've not come across an article like this which is so easy to understand and learn

Qui êtes-vous ?