lundi 16 mars 2009

Lorsque les enfants sont rentrés de vacances nous n’avions nulle part où aller. J’ai dû solliciter de nouveau Emmanuelle pour que l’on puisse rester jusqu’au mercredi. J’étais très gênée et honteuse, je lui ai envoyé un texto et elle m’a répondu ceci : « Julie je ne peux te dire non. Rien que de vous imaginer tous les trois dehors me donne des frissons »…

Ensuite nous sommes allés chez Kamini. Lorsque l’on arrive dans un nouveau lieu on met toujours un peu de temps à s’adapter. Les enfants ont eu une ou deux nuits difficiles. Kamini a deux fils, Anton et Achille. Ils connaissent bien Jules et Orphée, et ils s’entendent très bien, ils étaient très excités de dormir ensemble. Ça leur arrivait de passer quelquefois le week-end ensemble mais c’est dans un esprit de fête. Tandis que là ils avaient école le lendemain. Ils savent bien que ce n’est pas une situation normale, donc c’est perturbant pour eux, et on peut dire que l’on n’a pas très bien dormi au début ! Les uns après les autres, ils se sont réveillés au milieu de la nuit ! Mais malgré le réveil difficile, on est arrivé à l’heure à l’école, et avec le sourire.

Nous avons cohabités seulement deux nuits avec Kamini et ses deux garçons. Ensuite les enfants sont partis chez leur papa, et Kamini nous a gentiment laissé son appartement pendant une semaine. Puis toute la petite famille est revenue vendredi, et c'est Florie qui nous a accueillis pour deux nuits.

Nous devions ensuite emménager pour une semaine chez une personne qui m’a contactée suite à mon dernier post. Ils partent une semaine en vacances. Son ami ne connaissait pas du tout notre histoire, il a été très étonné lorsqu’elle lui a annoncé qu’elle souhaitait nous prêter leur appartement ! Je le comprends, ça peut être gênant de laisser des inconnus entrer dans l'intimité de son foyer... On devait se voir tous les trois pour en parler, mais finalement la rencontre ne s’est pas faite, il était trop réfractaire, elle a préféré annuler. Elle était très ennuyée au téléphone, car elle aurait dû en parler d'abord avec son ami et être sûre de son accord avant de m’appeler.

En ce moment on est vraiment sur la corde, je n’ai que des plans de dernière minute… Quand ils ne sont pas annulés…

Florie m’a téléphonée juste après ce coup de fil qui m’avait tant découragée, et j’ai eu très peur qu’elle aussi se désiste, mais heureusement c’était seulement pour discuter de l'organisation. Et comme je lui faisais part du désistement et de notre problème de maison pour la semaine suivante, elle nous a proposé de rester plus longtemps. Ce n’est pas grand, un deux-pièces, mais elle m’a dit en riant : « C’est pas grave, on fera du camping, on s’arrangera… »... On est donc chez elle cette semaine.

Finalement j’ai plutôt de la chance, car pour l'instant tout finit toujours par s’arranger tant bien que mal, mais psychologiquement ce n’est pas facile. Heureusement les enfants n’étaient pas là lorsque j’ai reçu l’appel, sinon ils auraient vu ma détresse et je ne le veux pas. Je commence à trouver le temps long et je pense de plus en plus au jour ou l’on posera nos sacs définitivement...

21 commentaires:

winnie a dit…

Plus le temps et plus c'est difficile pour toi de vivre cette situation.
Devoir gérer cette urgence semaine après semaine, devoir réorganiser en cas de problème.
Et bien sûr ne jamais laisser paraître devant tes enfants ton désarroi.
Au moment même où j'entends les informations où l'on parle des familles que l'on expulse ça me bouleverse.
Combien de familles sont dans le même cas !
Même si chaque famille a son histoire, ses problèmes, le souci reste le même ! Où loger quand on a pas de logement.
Habitant la province, je ne peux t'aider autrement que par mon petit mot mais je pense bien fort à toi et à tes petits loups.
Je te souhaite de tout coeur qu'une solution se présente enfin à toi.
Je t'embrasse Julie et t'envoie un wagon de courage.
winnie

Anonyme a dit…

Je te souhaite beaucoup de courage, Julie.
Je sais que c'est très dur pour l'instant mais je suis sure que tout va s'arranger bientôt cette année! Crois-y toujours, ais toujours la foi...
Je t'envoie plein d'encouragements et je croise fort les doigts pour que tout s'arrange très vite.
Amitiés,
Sandra

Anonyme a dit…

Bravo, j'admire votre courage! soyez
patiente, ce jour arrive à grands pas!
J'habite en Picardie, dommage j'aurai bien aimer vous rencontrer!

Plume de savon a dit…

Merci pour ces nouvelles. C'est difficile mais garde ton energie, ne baisse pas les bras. Qu'en est-il de la proposition de location du bateau? Courage, tu es soutenue.

tsiferana a dit…

Chère Julie,
Nous ne nous connaissons pas mais je suis de tout coeur avec vous. Votre histoire me bouleverse tellement et je ne sais pas ce que j'aurais fait à votre place. Ce n'est pas facile du tout ce que vous vivez et j'admire votre courage. Je prie pour vous et vos enfants afin que vous trouviez très bientôt un "chez vous, rien qu'à vous". Je vous embrasse et vous envoie comme Winnie un wagon de courage.

silo a dit…

oui tu as de la chance mais l'impact psychologique est bien là, sur toi et sur les enfants que tu protèges du mieux que tu peux.
es-tu sûre que tu ne veux pas qu'on relance les lettres à mr. Vaillant?
je pense bien fort à vous 3

Anonyme a dit…

Julie, je vous l'avez déjà proposé, il y a quelques mois. Si vraiment vous êtes dans le besoin, nous pouvons vous accueillir quelques jours. Le seul hic ,c'est que nous sommes un peu loin de l'école et de la crèche de Jules et Orphée. Nous habitons à Meudon, mais vous ne pouvez pas rester sans solution, même pour une nuit. Alors n'hésitez pas... c.gazeau@wanadoo.fr

lavandula a dit…

Courage ma belle, je te sens digne même dans l'adversité... Sache qu'il y a un ange qui veille sur toi... Bises à toi, à Jules et à Orphée.

La Grenouille a dit…

Julie, je pense aussi que nous devrions réécrire à Monsieur Vaillant. Signifier que nous sommes encore et toujours là. Marion le suggérait, Silo le propose aussi.
Je continue à en parler à mes copains parisiens. En attendant si tu veux passer quelques jours dans le Nord, tu es la bienvenue !
Et ce concours que tu prépares, il se profile à l'horizon, non ? Courage, courage, courage !

Carole a dit…

Pouvons-nous retenter l'opération emailing massif ? Cela semble être retombé comme un soufflé... J'admire ton courage et pense bien à vous.

patchouli a dit…

bonjour
je ne suis pas du tout de ta région, mais en lisant tes messages sur ton blog, je ne peux que être très touchée, je suis mama, j'ai deux enfants, j'ai eu beaucoup de mal a trouver un logement suite a ma séparation, mais, j'ai eu la chance de rencontrer des gens fabuleux d'une asso, propre a ma région, une asso de l'abbé Pierre, qui m'a trouvé un logement provisoire (pas un foyer , un vrai logement, et très correct) ce qui m'a permis ensuite de trouver un logement + grand (5 mois après) ...Bref je sais que c'est difficile, mais y a des solutions, y a toujours des solutions. Pour ce qui me concerne moi, question aide, ce que je peux faire c'est passer l'info sur mon blog, en espérant que a force de faire tourner tes messages, cela réveille quelqu'un !
biz et courage
www.carolepatchouli.canalblog.com

Marianne a dit…

Je pense souvent à toi et à tes loulous, je regrette tant de ne pas pouvoir faire plus que de parler de toi autour de moi et sur mon blog.
Alors sans doute es-tu déjà au courant, et peut-être as-tu déjà déposé un dossier chez eux, mais j'ai découvert l'association SNl qui propose des logements provisoires et qui cherche des solutions de relogement...
Voilà le lien, au cas où...
http://www.snl-union.org/index.php?page=membre
En attendant, je te souhaite bon courage!
Amicalement
Marianne

Delphine a dit…

Salut Julie,
je suis attristée de voir que ta situation ne s'est toujours pas améliorée. Je suis d'accord pour réécrire à Monsieur Vaillant, Madame Boutin ou même notre Président, envoyer un mail à France2, Canal + ou toutes les grandes chaînes. Dis nous ce que tu souhaites, je suis sûre que plein de personnes sont prêtes à t'aider de cette façon, faute de pouvoir, hélas, faire autre chose pour t'aider. Je te souhaite plein de courage, même si je sais, au travers de tes mots sur ton blog, que tu n'en manques pas.

Dom' a dit…

Je trouve cela incroyable.
Tu as beaucoup de courage et je comprends ta fatigue, ton désarroi...
J'habite en Bretagne alors je ne peux pas faire grand chose pour toi et tes loulous... à part penser à vous. Effectivement une des solutions consisterait à envoyer des lettres et des mails aux médias... mais que souhaites-tu?
Bises,
Dom'

margot a dit…

Nous aimerions tant te trouver un logement .
Connais tu l'organisme habitat et humanisme ? voir leur site
Si cela n'a déjà été fait essaie de les contacter .
Je souhaite de tout coeur bientôt lire ton blog avec une nouvelle très positive.
Margot

Mélanie de Slo a dit…

Bonjour Julie
Cela me peine beaucoup de lire ça, je comprends que ce soit si long ! Pour moi qui ne suis qu'une lectrice de votre blog, cela me paraît interminable ! Si j'étais à Paris, je vous ouvrirais grand les portes de ma maison. Mais je vis en Slovénie ... je vais faire un mail à mes amis parisiens, avec le lien du blog, peut-être pourront-ils se manifester ? Mais je sais aussi que nombre d'entre eux sont mal logés. Des familles dans des deux pièces, les parents qui dorment dans le salon ... la vie est dure à Paris, une ville que pourtant j'adore.
Bon courage, je vous envoie de tendres pensées.
Mélanie

Aurélia a dit…

Bonjour Julie,


J'étais venue sur votre blog suite à l'article du Monde il y a quelques mois... Je reviens aujourd'hui et je vois que votre situation n'a toujours pas évolué... C'est désespérant. Que puis-je faire pour vous aider ? J'ai deux enfants de 6 et 8 ans, (garçon et fille) et beaucoup de vêtements qui ne leur servent plus, mais aussi des jouets, des livres... est-ce que ça vous intéresse ?
Si vous emménagez, je pourrais également vous donner quelques meubles, si ça vous intéresse. N'hésitez pas à me contacter. Je pense fort à vous. Courage. Aurélia
ahadjilazaro@hotmail.com

Tahuata a dit…

Je viens de découvrir ton blog et je voulais te manifester mon soutien.
Ne lâche pas Julie, tu es certainement proche d'aboutir.
Je me suis permise de mettre un lien sur mon blog, et pourquoi pas faire bouger des trucs dans mon réseau.

opio a dit…

je n'ai aucune aide concrète à te proposer et j'en suis franchement navrée...je pense fortà vous..

Anonyme a dit…

J'espère que vous êtes en vacances et tranquille. Je vous adresse mes amitiés fidèles.
Martine.

ugg boots sale a dit…

I have searched the net and I should say I've not come across an article like this which is so easy to understand and learn

Qui êtes-vous ?